Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande. Archive photo

    Hollande "homme d’Etat de l’année" pour une fondation US, pas pour les Français

    © AFP 2018 PATRICK KOVARIK /
    International
    URL courte
    40191

    L’homme d’Etat de l’année 2016 est donc François Hollande, cet homme dont les trois quarts des sondés en France pensaient, au mois de mars dernier, qu’il ferait un mauvais président pour 2017.

    La fondation interconfessionnelle new-yorkaise Appeal of Conscience (Fondation faisant appel à la conscience) vient de désigner le président français François Hollande "Homme d'Etat mondial" 2016 pour "son leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté", rapporte la presse internationale.

    François Hollande
    © REUTERS / Philippe Wojazer

    "Ce prix honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, de la dignité humaine et des droits de l’Homme, en défendant ces causes dans leur pays et en travaillant avec d’autres dirigeants mondiaux pour bâtir un avenir meilleur pour tous", lit-on dans le communiqué de la fondation. 

    Ce prix "honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté", précise la fondation qui se veut elle-même un partenariat des responsables de diverses confessions pour promouvoir ensemble "la paix, la tolérance, et la résolution des conflits ethniques". Et François Hollande succède au premier ministre britannique David Cameron au palmarès de ce prix. 

    Selon Appeal of Conscience, François Hollande est reconnu cette année "pour son leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté dans un moment d’attaques terroristes et pour sa contribution à la stabilité et la sécurité mondiale". Pourtant, trois quarts des sondés en France pensaient en mars qu’il ferait un mauvais président pour 2017. 

    Oubliées les journées de mobilisation en France, oubliée l'impopularité chronique du président de la République. François Hollande est "l'homme d'Etat mondial" de l'année 2016.

    Quoi qu'il en soit, François Hollande n'est pas le premier président français à recevoir cette distinction. En 2008, Nicolas Sarkozy l'avait mérité. Il avait fait pour l’occasion un discours promouvant la paix interconfessionnelle.

    "Nous (en France, ndlr) sommes fiers que chacun puisse vivre sa foi dans le respect général (…). Je voulais dire aux Etats-Unis, le pays de la liberté, qu’un individu humilié est un individu radicalisé. Nous devons respecter tout le monde", avait martelé à l'époque M. Sarkozy.

    La fondation Appeal of Conscience a été fondée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier, survivant de la Shoah devenu, en 1962, rabbin de la Park East Synagogue de New York.

    Lire aussi:

    Vers l’effondrement de la politique de François Hollande?
    Brigitte Bardot: "Je n’attends rien de François Hollande"
    "A quoi sert François Hollande?" Les internautes connaissent la réponse
    Tags:
    titre, prix, Appeal of Conscience, Arthur Schneier, David Cameron, Nicolas Sarkozy, François Hollande, New York, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik