Ecoutez Radio Sputnik
    Egyptair A320

    Crash d’EgyptAir: les experts avancent une nouvelle hypothèse

    © Flickr/ Mike Smail
    International
    URL courte
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (52)
    243718

    Une fausse alerte donnée par les détecteurs de fumée de l’Airbus A320 qui s’est écrasé en Méditerranée aurait pu provoquer le crash de l’avion, rapporte The Wall Street Journal.

    Actuellement, les spécialistes cherchent à déterminer si les pilotes ont réagi convenablement à ce signal d'alerte, poursuit le journal.

    Les pilotes auraient pu réagir en suivant une procédure de contrôle d'urgence, ce qui aurait désactivé les principaux systèmes de sécurité de l'appareil, y compris les systèmes de contrôle automatique de vol.

    La société Airbus s'emploie à remédier à de telles bavures depuis 1990, rappelle le WSJ. Toujours est-il que les manœuvres à entreprendre dans ce genre de situations sont rarement travaillées au cours des entraînements complémentaires. Du moins, c'est ce qu'estiment certains pilotes.

    A en croire Ben Ricken, pilote d'Airbus A320, "ils ne s'entraînent sur des simulateurs qu'une ou deux fois tous les deux ans pour faire face à de telles situations".

    Un Airbus A320 de la compagnie égyptienne EgyptAir assurant le vol MS804 entre Paris et Le Caire a disparu au-dessus de la Méditerranée dans l'espace aérien de l'Egypte, dans la nuit du 18 au 19 mai. Au total, 66 personnes, dont 10 membres d'équipage se trouvaient à bord de l'appareil.

    Les opérations de recherche ont été menées par les forces aériennes et navales de l'Egypte, de la Grèce, de la France et des Etats-Unis. Vendredi 20 mai, les militaires égyptiens ont annoncé avoir découvert des débris d'avion et des effets personnels des passagers à 290 km au nord d'Alexandrie. Selon le ministère égyptien de l'Aviation civile, il n'y a pas de survivants.

    L'attentat reste l'une des hypothèses permettant d'expliquer la catastrophe. Cependant, aucun groupe terroriste n'a encore revendiqué l'acte. Des experts égyptiens ont démenti les informations selon lesquelles une explosion avait retenti à bord.

    Dossier:
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (52)

    Lire aussi:

    EgyptAir: un signal de détresse intercepté en Méditerranée
    Vol EgyptAir: les examens accréditent l'hypothèse d'une explosion
    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir décryptées en Egypte si intactes
    Tags:
    vol, crashs, avions, EgyptAir, Méditerranée, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik