International
URL courte
529
S'abonner

Au Pakistan, des fonctionnaires auraient délivré des faux papiers à des talibans contre des pots-de-vin.

La Federal Investigation Agency (FIA), un organisme public pakistanais, a arrêté deux fonctionnaires soupçonnés d'avoir délivré des faux papiers au chef des talibans, Akhtar Mansour tué par une frappe de drone américaine, rapporte le ministère pakistanais de l'Intérieur. 

Il s'agit en l'occurrence de deux employés de de la National Database & Registration Authority (NADRA), organisme qui délivre les pièces d’identité. 

Le mollah Akhtar Mansour qui a été liquidé samedi 21 mai alors qu'il se déplaçait en voiture dans le sud-ouest du Pakistan avait sur lui un passeport et une carte d'identité pakistanais au nom de "Muhammad Wali". 

Le chef des talibans afghans, tué au Pakistan, a effectué ces dernières années une quarantaine de séjours à l'étranger sans être inquiété, grâce à ce passeport pakistanais sous un faux nom. Ce document avait été utilisé pour la première fois en 2006. 

Ces voyages montrent que le Pakistan s'est montré accommodant à l'encontre des dirigeants du mouvement islamiste au moment même où ils orchestraient une insurrection sanglante en Afghanistan voisin. 

L’Inter-Services Intelligence (ISI), principale agence du renseignement pakistanais, a découvert cette pratique frauduleuse au sein de la NADRA lors d’une opération antiterroriste en cours à Karachi, dans le sud du pays. 

Le mollah Mansour a été officiellement nommé chef des talibans afghans en juillet 2015, et sa mort a été confirmée par le président américain Barack Obama. Le Pakistan s'offusque de cette nouvelle "violation" de sa souveraineté par les Etats-Unis.

Bien que le mouvement taliban n'ait pas officiellement confirmé la mort du mollah Mansour, certains cadres ont fait état de réunions en cours pour lui trouver un successeur.

Dans un rapport diffusé l’an dernier, la FIA estimait notamment qu’au cours des dernières années plus de 50.000 fausses cartes d’identité pakistanaises avaient été délivrées à des immigrants illégaux, dont une majorité d’Afghans.

Lire aussi:

Le Pakistan a libéré l'un des fondateurs du mouvement Taliban
Un chef taliban blessé dans un attentat-suicide au Pakistan
Les Taliban étendent leur place d’armes au Pakistan
Tags:
passeport, drone, frappe aérienne, décès, Taliban, Barack Obama, Akhtar Mansour, Afghanistan, États-Unis, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook