International
URL courte
44475
S'abonner

Membre de l'Union européenne, la Pologne souhaite toutefois d'avantage d'indépendance vis-à-vis de Bruxelles.

L'Union européenne risque de se transformer en "super-Etat" si Bruxelles ne tempère pas l'ingérence de ses institutions dans les affaires intérieures des pays membres, a prévenu le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski, en invitant les politiciens européens à reprendre la discussion sur l'"avenir de l'UE". 

"Nous avons besoin d'une discussion large et profonde sur le renforcement de la souveraineté des Etats", a déclaré le ministre devant les journalistes. 

Et d'ajouter que les parlements nationaux devraient avoir plus de possibilité pour participer aux débats sur le développement des relations au sein de l'Union européenne. 

Dans le même temps, M.Waszczykowski a affirmé que le gouvernement polonais ne ferait rien qui pourrait amener à la sortie du pays de l'UE. 

Depuis janvier, la Commission européenne et le gouvernement polonais sont en désaccord sur la réforme du Tribunal constitutionnel de la Pologne. Selon l'UE, la réforme du tribunal constitutionnel polonais "ébranlerait la démocratie, les droits de l’homme et l’Etat de droit". Bruxelles accuse Varsovie de violer les valeurs de l'Union européenne.

Lire aussi:

Crise constitutionnelle en Pologne
Pologne : l’acharnement européen
Macron dénonce la médiatisation de l’aide russe envoyée à l’Italie
Tags:
parlement, ministre, indépendance, Commission européenne, Union européenne (UE), Witold Waszczykowski, Varsovie, Bruxelles, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook