Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants. Photo d'illustration

    La météo clémente relance la course migratoire vers l'Europe

    © REUTERS / Fotis Plegas G
    International
    URL courte
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)
    2013

    13.000 migrants illégaux arrivés en Europe en une semaine. 700 autres portés disparus. A cause du beau temps, le nombre de migrants clandestins en provenance d'Afrique est en augmentation.

    Après que des navires européens ont secouru plus de 600 migrants libyens en Méditerranée, le nombre de réfugiés irréguliers arrivés en Europe au cours de la semaine dernière a atteint 13.000 personnes, ont annoncé les autorités italiennes, citées par la BBC.

    Par ailleurs, plus de 700 migrants auraient péri noyés en Méditerranée au cours de ces derniers jours. Selon les données du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), entre mercredi et vendredi dernier, au moins trois embarcations transportant des migrants illégaux ont fait naufrage près des côtes italiennes.

    Près de 670 personnes se trouvaient à bord de l'un des bateaux, dont uniquement une centaine a réussi à ne pas mourir. 15 dépouilles ont été retrouvées, quant aux autres, elles restent portées disparues.

    La BBC précise que le temps clément a fait que le nombre de personnes tentant de pénétrer en Europe via la Méditerranée a considérablement augmenté. Après que l'UE et la Turquie ont conclu un accord sur les réfugiés, cet itinéraire est devenu plus populaire chez les migrants. Auparavant, ils partaient en Europe depuis la Turquie.

    Dossier:
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)

    Lire aussi:

    Des migrants se noient, la Marine italienne prend des photos…
    L’UE redoute l’afflux de migrants à partir de l’Egypte
    Ankara se retirera de l'accord sur les migrants si l'UE n'abolit pas les visas
    La Turquie réserve à l'Europe des migrants illettrés et malades
    Tags:
    crise migratoire, migrants, Union européenne (UE), Méditerranée, Afrique, Libye, Italie, Turquie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik