International
URL courte
11476
S'abonner

Le Royaume-Uni est le pays le plus corrompu au monde, indique le journaliste italien Roberto Saviano qui a passé plus d'une décennie à exposer les agissements criminels de la mafia italienne.

M.Saviano, écrivain et journaliste de 36 ans, auteur des best-sellers "Gomorra" et "Zero Zero Zero", vit sous protection policière depuis 2006, année de publication des révélations sur les membres de la Camorra, branche napolitaine puissante de la mafia italienne.

"Si je vous demandais quel est l'endroit le plus corrompu sur la Terre, vous pourriez me dire qu'il est en Afghanistan, peut-être en Grèce, au Nigeria, au sud de l'Italie et je vais vous dire qu'il est au Royaume-Uni", a-t-il constaté au cours d'un festival littéraire à Hay-on-Wye, dans le sud-ouest du Royaume-Uni.

"Ce n'est pas la bureaucratie, ce n'est pas la police, ce n'est pas la politique mais ce qui est corrompu c'est le capital financier. 90% des propriétaires du capital à Londres ont leur siège dans les zones offshore", a révélé l'écrivain, cité par The Independent. "Jersey (une des îles Anglo-Normandes) et les Caïmans (territoire d'outre-mer britannique) sont les portes d'accès au capital criminel en Europe, et le Royaume-Uni est le pays qui le permet".

La Grande-Bretagne ayant organisé un sommet anti-corruption au début du mois, le premier ministre britannique David Cameron fait face à un nombre grandissant d'appels à réformer les paradis fiscaux opérant dans les territoires d'outre-mer et les dépendances de la Couronne.

M.Saviano a également évoqué le prochain référendum britannique sur le maintien dans l'UE, soulignant que la décision d'en sortir rendrait le Royaume-Uni encore plus exposé au crime organisé:

"Quitter l'UE signifie permettre que cela ait lieu. Cela signifie permettre aux sociétés qataries, aux cartels mexicains, à la mafia russe d'obtenir encore plus de puissance, et HSBC (groupe bancaire international britannique) a versé 2 milliards d'euros en amendes au gouvernement américain car il a avoué qu'il avait blanchi de l'argent provenant des cartels et des entreprises iraniennes. Nous avons la preuve".

Lire aussi:

Le FMI dévoile le chiffre de la corruption à l'échelle mondiale
Dans sa lutte anti-corruption, l'Ukraine s'en prend au New York Times
Bonjour la gaffe diplomatique: Cameron dans l'embarras au sommet anti-corruption
Tags:
paradis fiscal, société offshore, mafia russe, mafia, corruption, Roberto Saviano, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook