International
URL courte
Crise migratoire (printemps 2016) (38)
4273
S'abonner

Une commune suisse paiera plus de 260.000 euros d'amende pour son refus d’accueillir une dizaine de réfugiés.

Il faut cependant préciser que la commune suisse d'Oberwil-Lieli (nord) n'est pas une commune comme les autres. 

C'est une des communes les plus riches de Suisse, avec un taux de criminalité avoisinant 0%. Sur 2.200 habitants, elle dénombre au moins 300 millionnaires.

Lorsque le gouvernement a proposé aux villageois de loger une dizaine de réfugiés syriens, les habitants ont exprimé leur opposition. Ils ont organisé un référendum local. Avec 52% pour et 48% contre, les habitants ont rejeté le quota imposé par le gouvernement suisse.

"Nous avons travaillé dur toute notre vie afin d'avoir un village joli comme le nôtre. Nous ne voulons pas que son image soit ternie. En outre, nous ne sommes pas adaptés pour recevoir des réfugiés", a expliqué un des villageois cité par le quotidien britannique The Independent

La commune d'Oberwil-Lieli se verra donc infliger une amende d'un montant de 260.000 euros.

Le gouvernement suisse a auparavant annoncé sa volonté d'accueillir 3.000 familles syriennes ayant fui la guerre et les hostilités de Daech. 

Dossier:
Crise migratoire (printemps 2016) (38)

Lire aussi:

On connaît la ville ayant la semaine de travail la plus courte
Un hôtel suisse en quête de recettes de borchtch pour les footballeurs russes
Un tribunal refuse de marier une retraitée suisse avec un jeune Tunisien
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
migrants, réfugiés, Oberwil-Lieli, Suisse, Europe, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook