Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Selon Erdogan, la lutte contre Daech cible la Turquie

    © REUTERS / Ints Kalnins
    International
    URL courte
    33519
    S'abonner

    Le président turc estime que la lutte anti-Daech de la Russie, des Etats-Unis et de leurs alliés n'est qu'un prétexte pour isoler la Turquie.

    M.Erdogan ne cesse d'étonner le monde avec ses déclarations extravagantes. Cette fois-ci, il a accusé plusieurs pays de tentatives visant la Turquie sous prétexte de lutter contre le groupe terroriste Etat islamique (Ei ou Daech).   

    "Qu'est-ce que la Russie et l'Iran ont à faire en Syrie? Que font les soldats américains vêtus d'uniformes marqués d'emblèmes terroristes (ceux des forces d'autodéfense des Kurdes syriens, ndlr)? L'EI est une structure artificiellement créée. Sous prétexte de la lutte contre ce groupe, on joue à un jeu dont l'objectif est parfaitement clair. Certaines forces essaient d'isoler la Turquie du Proche Orient et de l'Afrique du Nord", a déclaré le chef d'Etat turc, intervenant à Istanbul lors d'un rassemblement consacré à l'anniversaire de la conquête de la ville par les troupes ottomanes. Son discours a été cité par l'agence Anadolu.        

    Auparavant, le président turc avait critiqué Washington pour son appui aux Kurdes. Il avait exprimé son mécontentement après la publication de photos affichant des soldats américains portant des uniformes avec des insignes des forces d'autodéfense appartenant au Parti kurde de l'Union démocratique.

    Selon M. Erdogan, actuellement, certains pays ferment les yeux sur les "sales jeux en Syrie" et "soutiennent les terroristes".

    Le chef d'Etat turc est allé plus loin en déclarant que les ennemis actuels d'Ankara s'efforcent de se venger de la conquête d'Istanbul (anciennement Byzance, puis Constantinople) il y a 563 ans.

    Le rassemblement d'Istanbul était consacré au 563e anniversaire de la prise de Constantinople par les troupes ottomanes. En 1453, le sultan turc Mehmed II s'est emparé de la ville et l'a proclamée capitale de l'Empire ottoman. 


    Lire aussi:

    Le mariage arrangé de la fille d'Erdogan pour secourir le secteur militaire
    Après la moustache d’Hitler, une couronne: Erdogan dans le viseur des artistes
    Un fidèle d'Erdogan, désigné candidat unique pour succéder à Davutoglu
    Et le lauréat du poème le plus insultant sur Erdogan est...
    Tags:
    artificiel, lutte antiterroriste, Etat islamique, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Iran, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik