Ecoutez Radio Sputnik
    Danemark: Regroupement familial pour les 3 femmes et 20 enfants d'un migrant

    Danemark: "Regroupement familial" pour les 3 femmes et 20 enfants d'un migrant

    © Photo. Kai Pfaffenbach
    International
    URL courte
    334
    S'abonner

    Un réfugié syrien arrivé au Danemark avec son épouse et huit enfants a obtenu le droit d'y faire venir deux autres épouses et 12 enfants, ce qui a provoqué une vive polémique dans le pays.

    Daham Al Hasan, 47 ans, sa femme et ses huit enfants ont fui la Syrie déchirée par la guerre il y a deux ans pour s'installer au Danemark. Ce migrant sans emploi, qui se dit trop malade pour travailler, vient de bénéficier du regroupement familial pour ses 12 enfants et deux autres épouses restées en Syrie.

    L'entretien des enfants de M.Al Hasan coûtera aux contribuables danois quelque 214.128 couronnes danoises (environ 29.000 euros) chaque année.

    Indignés, des fonctionnaires danois ont exprimé des doutes quant à la politique actuelle de leur pays et estiment que le réfugié syrien abuse du système de protection sociale danois.

    "Il est très problématique qu'un réfugié syrien soit autorisé à se dire malade afin d'éviter de travailler et d'apprendre le danois et en même temps soutenir… 20 enfants", a déclaré le porte-parole du parti conservateur pour les questions d'intégration Naser Khader.

    Le responsable politique a déclaré qu'il ne devrait pas être possible pour quelqu'un qui n'avait pas l'intention de travailler d'obtenir de si importantes allocations. Il a également appelé le Danemark à fixer une limite supérieure pour le nombre d'enfants qui peuvent profiter du soutien public.

    Certains des principaux partis du pays, y compris le Parti populaire danois et les Sociaux-démocrates, ont soutenu la proposition de M.Khader qui a initié un grand débat public concernant la mise en place de restrictions pour les allocations des enfants.

    Répondant à ces critiques, Daham Al Hasan a déclaré aux médias locaux qu'outre des problèmes psychologiques, il avait également des soucis d'ordre physique, la douleur dans son dos et ses jambes étant si forte qu'il ne pouvait pas encore apprendre la langue danoise.

    La polémique a commencé quand cinq réfugiés syriens ont entamé une action en justice contre le gouvernement du Danemark, celui-ci ayant adopté une loi qui augmente d'un à trois ans la période d'attente après laquelle les réfugiés pourront faire venir leurs familles au Danemark.

    En 2015, le Danemark a enregistré 21.000 demandes d'asile. D'après les prévisions du gouvernement, le nombre de demandes atteindra 25.000 en 2016.

    Lire aussi:

    La formidable idée de fusionner le Danemark, la Norvège et la Suède
    Le christianisme séduit les réfugiés musulmans du Danemark
    Le Danemark veut retirer la nationalité aux imams radicaux
    La princesse de Danemark refuse le voile en Arabie saoudite
    Tags:
    réfugiés syriens, famille, Danemark