Ecoutez Radio Sputnik
    TTIP

    Négociations sur le TTIP: la partie européenne résolue à défendre ses intérêts

    © REUTERS / Kai Pfaffenbach
    International
    URL courte
    16413
    S'abonner

    La partie européenne ne donnera pas son feu vert à une proposition capable de menacer ses intérêts, déclare Ignacio Garcia Bercero, représentant principal de la Commission européenne aux négociations sur le libre-échange transatlantique (TTIP), dans un entretien au journal portugais Publico.

    Le commerce extérieur représente un élément important de la politique commune des pays de l'Union européenne. Une telle explication pour avancer les négociations sur le TTIP, qui se poursuivent depuis 2013, n'est pas considérée comme satisfaisante par les adversaires du partenariat.

    Les publications récentes effectuées par le bureau néerlandais de Greenpeace sur le caractère secret des négociations menées par la Commission européenne sur le TTIP a jeté de l'huile dans le feu. Cependant, M.Bercero a désapprouvé cette information. Selon lui, les sujets les plus controversés, notamment, ceux qui concernent les produits génétiquement modifiés, ne sont pas négociés.

    M.Bercero souligne que la Commission européenne est résolue à défendre les intérêts des consommateurs européens. Le responsable indique que la partie européenne poursuit une politique de transparence et montre aux Etats-Unis sa volonté de négocier seulement sur la base de ses principes.

    L'interlocuteur de Publico déclare également qu'il est nécessaire de défendre les intérêts des petites et moyennes entreprises dans tous les aspects présents au sein des négociations sur le TTIP, pour créer des conditions avantageuses pour le développement de leur potentiel d'exportation.

    Selon M.Bercero, les négociations se poursuivent dans l'esprit de la défense des intérêts européens. Le responsable insiste sur le fait que cela concerne surtout la sécurité alimentaire, ainsi que l'environnement et la défense de la vie privée des citoyens. Cependant, certaines normes peuvent faire l'objet de négociations, par exemple, dans le domaine de l'industrie automobile.

    Lire aussi:

    Hollande: "La France, à ce stade" des négociations, "dit non" au TTIP
    Manuel Valls pose ses conditions à la signature du TTIP
    Les USA voient s'éloigner la signature du TTIP
    TTIP: le gouvernement britannique ignore ses propres avertissements
    Tags:
    Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), États-Unis, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik