International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
28314
S'abonner

Les pays occidentaux n’ont aucun intérêt à affaiblir l'économie de la Russie, a assuré lundi le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

Le chef de la diplomatie allemande estime qu'une levée progressive des sanctions antirusses est possible à condition qu’un progrès soit observé dans la réalisation des accords de Minsk.

"Personne n'est intéressée à ce que l'économie de la Russie soit ruinée", a-t-il déclaré lors de son discours aux "Rencontres de Postdam" dans le cadre du Forum russo-allemand à Berlin. L'intégralité du texte de l'intervention est publiée sur le site du ministère allemand des Affaires étrangères

M.Steinmeier a toutefois précisé que l'Occident devait rechercher le dialogue avec la Russie tout en défendant ses principes et intérêts.

Le ministre allemand des Affaires étrangères estime notamment que les sanctions doivent encourager "une conduite politique ayant pour but de mettre un terme au conflit". 

"Donc, dans la situation actuelle, il est juste à nos yeux de continuer à faire pression. Pourtant, le mécanisme de sanctions n'est pas raisonnable, comme je l'ai dit la semaine dernière", a expliqué M.Steinmeier.

Frank-Walter Steinmeier est persuadé qu'au stade actuel, le principe du "tout ou rien" n’allait pas dans le sens d’un règlement du conflit dans le sud-est de l'Ukraine". 

Le chef de la diplomatie allemande a conclu qu'un progrès considérable dans le règlement du conflit en Ukraine rendrait possible une levée progressive des sanctions antirusses.

Le ministre de l'Economie et vice-chancelier d'Allemagne Sigmar Gabriel a également proposé la semaine dernière de lever graduellement les sanctions antirusses. 

M.Gabriel a indiqué que la politique isolationniste n'apportait rien à long terme et que seul le dialogue pouvant aider à résoudre les problèmes.

Cette proposition a provoqué un tollé à Kiev. L'ambassadeur ukrainien à Berlin Andreï Melnik et ses collègues ont demandé au ministère allemand des Affaires étrangères d'indiquer si le point de vue du vice-chancelier était conforme à la position officielle du gouvernement allemand.

L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, mentionné par Behrends, a également appelé plusieurs fois à en finir avec la politique des sanctions. En janvier, il avait traité d'"absurdité" la prorogation des sanctions contre la Russie.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

En Allemagne, les sanctions antirusses provoquent un schisme au SPD
L'Europe a besoin de bonnes relations avec Moscou (Sigmar Gabriel)
L'UE ne veut pas de "chaos économique" en Russie (Sigmar Gabriel)
Atténuer les sanctions antirusses pour sauver l'UE, la nouvelle stratégie de l’Allemagne
Tags:
sanctions antirusses, levée des sanctions, économie, Union européenne (UE), Gerhard Schröder, Frank-Walter Steinmeier, Sigmar Gabriel, Minsk, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook