International
URL courte
4342
S'abonner

Plusieurs pays membres de l'OMC sont préoccupés par les tentatives des Etats-Unis d'influencer l'impartialité des cours d'appel de l'organisation.

L'Union européenne, le Japon, le Brésil et d'autres pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) accusent les Etats-Unis de mener une politique agressive et de saper les principes de discussions adoptés entre les membres de l'organisation, annonce l'AFP. 

Cette déclaration fait suite au veto imposé par Washington sur la décision de réélire pour un nouveau mandat à la cour d'appel le juge sud-coréen Seung Wha Chang, un expert reconnu en matière de droit international dans le domaine du commerce.

Le 31 mai, le mandat de quatre ans du juge arrive à expiration. Les Américains estiment que ce juge a pris à plusieurs reprises des "décisions abstraites".

Les opposants à ce point de vue sont persuadés que l'approche américaine risque d'affecter négativement cet organe d'appel et de nuire à son impartialité. 

D'ici quelques mois, les cours d'appel de l'OMC se pencheront sur plusieurs affaires importantes. Il s'agit entre autres de l'octroi à la Chine du statut d'économie de marché, ce qui augmenterait ses capacités dans les procès antidumping auxquels Pékin fait souvent face.  

Les Chinois estiment qu'ils devraient obtenir ce statut automatiquement en décembre 2016 à l'occasion du 15e anniversaire de leur participation à l'organisation. Les Etats-Unis insistent pour que cette question soit examinée par la cour d'appel.

Le 12 mai, le Parlement européen s'est opposé à ce que l'Union européenne reconnaisse à la Chine le statut d'économie de marché.

L'octroi de ce statut avait été promis à la Chine à l'horizon de fin 2016, sous réserve qu'elle réforme ses structures économiques, lors de son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce en 2001.    


Lire aussi:

Le Canada s’attaque aux USA via le tribunal de l’OMC
OMC: une requête de l'UE bloquée par Moscou
Les sanctions contre Moscou violent les normes de l'OMC (Lavrov)
L'Europe veut aider l'Iran à devenir membre de l'OMC
Tags:
accusations, Organisation mondiale du commerce (OMC), Europe, Brésil, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook