Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats. Image d'illustration

    Planquez-vous! L'Otan attaque la Botnie

    © Flickr/ Si Longworth
    International
    URL courte
    11759

    Dans le cadre des manœuvres militaires baptisées Saber Knight, les troupes de l'Otan doivent repousser l'attaque d'un Etat imaginaire.

    Des exercices militaires internationaux d'envergure baptisés Saber Knight ont commencé en Estonie, dans la ville de Tapa, annonce la chaîne de télévision estonienne ERR.

    Plus de 10.000 militaires de 13 pays de l'Otan, y compris le Danemark, la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, prennent part à ces manœuvres. Selon le scénario, ils ont pour but de repousser l'attaque d'un l'Etat imaginaire, la Botnie. 

    Les troupes internationales seront réparties dans les trois pays Baltes, la Lettonie, la Lituanie et l'Estonie. Cette dernière accueillera la plus grande partie des militaires étrangers.

    Les exercices se poursuivront jusqu'au 21 juin. Leur tâche essentielle sera de perfectionner la technique de planification et de tenue d'opérations militaires dans les pays baltes, a déclaré un porte-parole de l'état-major de la première Brigade d'infanterie estonienne. Lors des manœuvres, les militaires devront pratiquer les techniques d'interaction des troupes d'infanterie et de l'armée de l'air. 

    Les troupes terrestres de l'Otan achemineront plus de 500 matériels de guerre en Estonie, surtout des blindés Stryker.        

    Les responsables de l'Otan ont à maintes reprises expliqué l'expansion de l'alliance en Europe orientale et la nécessité d'effectuer des manœuvres par une soi-disant "menace russe", dont l'existence est fermement démentie par Moscou. De plus, le commandement otanien a récemment déclaré vouloir déployer ses bataillons internationaux dans les pays baltes.

    La Russie affirme régulièrement qu'elle n'est pas intéressée par une escalade de la tension mais est prête à riposter aux actions de l'Alliance atlantique.


    Lire aussi:

    Otan: pas de retour au "business as usual" avec la Russie
    "Si l'Otan provoque une guerre contre la Russie, les vivants envieront les morts"
    La question des relations avec la Russie a scindé l'Otan
    La Russie réagira à la nouvelle configuration de l'Otan
    Tags:
    Etat imaginaire, exercices militaires, Stryker, OTAN, pays baltes, Lituanie, Lettonie, Royaume-Uni, Estonie, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik