Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à droite, offre sa main à la chancelière allemande Angela Merkel

    Génocide arménien: Ankara met en garde l’Allemagne

    © AP Photo / Tolga Bozoglu
    International
    URL courte
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)
    25455

    Apparemment, le président turc a mal pris l’initiative allemande de reconnaître le génocide arménien au niveau législatif.

    La résolution sur la reconnaissance du génocide arménien de 1915 dans l'Empire ottoman, qui peut être adoptée au Bundestag allemand, nuira aux liens économiques, politiques et militaires entre Ankara et Berlin, a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan, ce mardi le 31 mai.

    Le 2 juin, le parlement allemand acceptera le terme "génocide" à l’égard des massacres d'Arméniens pendant la Première Guerre mondiale sur le territoire contrôlé par l'Empire ottoman. Les législateurs d’outre-Rhin condamneront officiellement à leur tour ces actions.

    M. Erdogan dit avoir discuté cette question avec la chancelière allemande Angela Merkel. "Je pense que ce problème sera résolu. La décision est toujours en suspens", informe le journal turc The Hürriyet Daily News, citant le numéro un turc.

    Dans le même temps, selon Spiegel Online, certains députés allemands se sont plaints d’avoir reçu des menaces et des insultes par courriel ces derniers jours, dans la foulée de l’adoption éventuelle du document susmentionné. 

    En particulier, il s’agit de députés d'origine turque. Ainsi, le co-président du parti vert, Cem Özdemir, auteur de la résolution, déclare avoit été traité de "traître", de "cochon arménien", de "terroriste arménienne" et même de "nazi".

    Le génocide arménien a été perpétré en 1878-1922 sur les territoires de l'Empire ottoman (la Turquie d’aujourd’hui), historiquement appelés Arménie occidentale (actuellement Anatolie orientale), peuplés à l'époque majoritairement par des Arméniens (65-75% de la population). Il a conduit à la mort de 1,5 million d'Arméniens et à l'éradication de la population autochtone des régions historiques d'Arménie occidentale.

    Nombre d'historiens en provenance de plus d'une vingtaine de pays, dont la France, l'Italie et la Russie, le parlement européen et le Conseil œcuménique des églises, ont reconnu le génocide. La Turquie affirme pour sa part qu'il s'agissait d'une guerre civile doublée d'une famine, au cours de laquelle 300.000 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs auraient trouvé la mort.


    Dossier:
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)

    Lire aussi:

    L'opposition turque appelle le monde à dire "niet" à la coopération avec Erdogan
    Après la moustache d’Hitler, une couronne: Erdogan dans le viseur des artistes
    Et le lauréat du poème le plus insultant sur Erdogan est...
    С'est la paille et la poutre: Erdogan dénonce la "répression" policière en France
    Tags:
    refroidissement des relations, résolution, génocide arménien, loi, Bundestag, Angela Merkel, Recep Tayyip Erdogan, Berlin, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik