Ecoutez Radio Sputnik
    Un sans-abri chinois

    A 16 ans, ce Chinois pensait faire fortune à Dubaï en mendiant

    © Flickr/ Denis
    International
    URL courte
    44921

    Il était convaincu qu'il pourrait gagner des dizaines de milliers dollars par an dans les rues de l'Emirat.

    Un jeune Chinois originaire de la province du Sichuan a effectué un voyage de neuf heures dans la soute à bagages d'un avion de ligne au départ de Shanghai et à destination de Dubaï, rapporte mercredi l'AFP citant la presse locale.

    L'adolescent de 16 ans a été découvert à l'arrivée de l'avion à Dubaï, écrit le quotidien 7Days, citant la police.

    "Il nous a dit que la soute à bagages était confortable", a déclaré au journal le général Ahmed Ben Tani, assistant du chef de la police de Dubaï pour les ports et les aéroports.

    "Il a entrepris de venir à Dubaï après avoir entendu beaucoup de choses sur le style de vie dans la ville et il voulait y faire fortune", a-t-il ajouté.

    Les autorités ont fait appel à un interprète pour comprendre le jeune Chinois et celui-ci a déclaré avoir entendu dire qu'on pouvait faire de l'argent à Dubaï "même en mendiant", lit-on dans le journal, qui cite des médias chinois. On lui aurait notamment dit que le revenu annuel moyen des mendiants à Dubaï atteignait des dizaines de milliers de dollars. 

    Conscient que son voyage comportait des risques, les dires selon lesquels les prisonniers étaient bien traités à Dubaï l’ont conforté dans sa démarche.

    A en croire la presse chinoise, les récits sur des mendiants à Dubaï gagnant jusqu'à 2500 dollars par jour (2240 euros) se propagent comme un virus ces derniers temps, et beaucoup d’internautes annoncent, souvent avec ironie, qu'ils sont prêts à abandonner leur travail pour y aller mendier.     

    "J'espère que les Chinois ne vont pas suivre ces rumeurs. Aux Emirats arabes unis, il existe des lois sanctionnant les mendiants, les coupables sont sévèrement punis", a déclaré le Consul général de Chine à Dubaï.

    Les autorités des Emirats traquent régulièrement les amateurs d'argent facile. Sur les trois premiers mois de l’année, rien moins que 60 mendiants d'origine étrangère ont été arrêtés. Par ailleurs, cette activité est considérée comme une infraction pénale.  


    Lire aussi:

    La Suède, nouvel eldorado des mendiants roms
    La question rom divise l'Europe
    Russie: le nombre de donneurs d'aumône en baisse (sondage)
    Tags:
    soute à bagage, fortune, mendiants, Émirats Arabes Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik