International
URL courte
20535
S'abonner

L'Union européenne exprime des doutes quant à la primauté du droit en Pologne et menace d'imposer des sanctions à l'encontre du pays.

Selon le Financial Times, la Commission européenne estime que la réforme controversée de la Cour constitutionnelle polonaise est antidémocratique et constitue une "menace systémique" pour la suprématie du droit dans le pays.

Le 1er mai, la Commission a émis une mise en garde officielle destinée aux autorités polonaises, rapporte le journal britannique. Cependant, ces dernières n'ont pas l'intention de céder aux pressions de Bruxelles.

"C'est le problème de la Pologne, et c'est à nous de le résoudre", a déclaré la première ministre du pays Beata Szydlo.

Le FT indique que, faute de concessions de la part de Varsovie, la Commission européenne pourrait imposer une amende sur la Pologne ou la priver du droit de vote sur les nouvelles lois européennes.

C'est la première fois que l'Union européenne accuse un Etat membre de saper la démocratie. Le conflit entre Bruxelles et Varsovie a remis en question le droit de l'UE à réclamer des modifications législatives aux parlements nationaux, souligne le quotidien.

Lire aussi:

La tension monte entre Berlin et Varsovie
Varsovie répond aux propositions européennes de la mettre sous surveillance
Varsovie exhorte l'UE à ne pas se transformer en "super-Etat"
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
démocratie, sanctions, réformes, Union européenne (UE), Commission européenne, Beata Szydlo, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook