Ecoutez Radio Sputnik
    dollars

    Washington apportera 1 md USD de garanties à Kiev

    © AFP 2019 Ernesto Benavides
    International
    URL courte
    44241

    L'Ukraine et les Etats-Unis ont signé un accord prévoyant l'octroi à Kiev de garanties de crédit US pour un montant d'un milliard de dollars.

    Le ministre ukrainien des Finances Alexandre Daniliouk et l'ambassadeur américain Geoffrey Pyatt ont apposé leurs signatures sur le document.

    "Grâce à cet accord, l'Ukraine obtiendra des possibilités supplémentaires de protéger les Ukrainiens affectés par les problèmes économiques", lit-on dans un communiqué de presse diffusé par le ministère.

    Christine Lagarde
    © REUTERS / Ruben Sprich/Files
    En utilisant les garanties américaines, Kiev envisage d'émettre des obligations européennes pour un milliard de dollars. Les fonds ainsi obtenus iront dans les caisses de l'Etat et seront dépensés sur la protection des groupes sociaux touchés par la récente augmentation des prix du gaz en Ukraine réclamée par le Fonds monétaire international.

    "Au nom du gouvernement et du peuple ukrainiens je souhaite remercier sincèrement les Etats-Unis pour leur soutien permanent", a déclaré M.Daniliouk.

    Selon les estimations de l'agence Moody's, l'Ukraine devrait bientôt recevoir la troisième tranche de l'aide du Fonds monétaire international de 1,7 milliard de dollars. Au total, le programme d'aide du FMI pour l'Ukraine prévoit l'octroi de 17 mds USD à Kiev.

    Lire aussi:

    Le FMI gèle le versement d’une tranche de crédit pour l’Ukraine
    Le FMI donnera de l'argent à l'Ukraine si elle paie sa dette à Moscou
    Saakachvili veut sortir le FMI d'Ukraine
    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Tags:
    euro-obligations, tranche, fonds, prêt, aide financière, crise économique, Fonds monétaire international (FMI), Moody's, Alexandre Daniliouk, Geoffrey Pyatt, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik