Ecoutez Radio Sputnik
    Torture

    Le service de sécurité ukrainien rejette les accusations de torture

    © Flickr/ Justin Norman
    International
    URL courte
    5018
    S'abonner

    Le service de sécurité ukrainien (SBU) dément les informations de l'Onu selon lesquelles il effectue des arrestations massives d'insurgés du Donbass et les torture de manière systématique.

    "Nous n'utilisons pas la torture. Le service de sécurité ukrainien suit les normes de la loi ukrainienne et des conventions internationales pour les droits de l'homme", a déclaré la porte-parole du service de sécurité ukrainien Elena Gitlyanskaya.

    Elle a également ajouté que le directeur du SBU Vasily Gritsak envisageait de s'entretenir avec le secrétaire général adjoint des Nations unies aux droits de l'homme, Ivan Simonovic, afin d'évoquer le rapport sur les tortures.

    Vendredi, le Times britannique a publié les déclarations de M.Simonovic selon lesquelles le SBU arrêtait massivement et torturait les insurgés de Donbass. Pour appuyer ses propos, le secrétaire de l'Onu a cité plusieurs cas précis de passages à tabac et de tortures pratiquées contre des détenus par des employés du SBU. Ainsi, on apprend qu'un des détenus a été torturé avec un pistolet paralysant, les employés du SBU n'hésitant pas à en faire usage au niveau de sa tête, menaçant de le tuer. Finalement, le détenu a été forcé d'avouer devant la caméra qu'il était membre d'un groupe armé.

    Fin mai, la délégation de l'Onu pour la prévention des tortures a annulé sa visite en Ukraine car les autorités du pays lui a interdit de visiter les sites de détention des prisonniers du SBU.

    En juillet 2015, des hackers ukrainiens ont déjà dénoncé des centaines de crimes et délits commis par les bataillons de volontaires du ministère ukrainien de l'Intérieur et du SBU. Le groupe a mis en ligne des documents à l'appui. Des employés du SBU auraient notamment enlevé des personnes indésirables pour les autorités.

    Lire aussi:

    L'Onu accuse Kiev de recourir systématiquement à la torture
    Un député français propose de décréter des sanctions contre l'Ukraine
    Un camp de l'armée ukrainienne certifié Otan détruit… par la pluie
    Le Donbass cite les conditions de sa réunification avec l'Ukraine
    Tags:
    rapport, tortures, The Times, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), ONU, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik