Ecoutez Radio Sputnik
    La presse allemande, maillon du réseau de propagande de l'OTAN

    Pourquoi les Européens ont-ils rejoint la "marche folle" US sur la Russie?

    © Photo: Flickr.com/Ed Yourdon/cc-by-nc-sa 3.0
    International
    URL courte
    941205

    Les médias en Occident s'emploient à faire croire que la Russie est un agresseur, mais en réalité, les Européens se sont laissés entraîner dans une "folle" marche antirusse par les USA et l'Otan pour se retrouver au bord d'une nouvelle guerre mondiale, constate le journal danois Arbejderen.

    Les troupes de l'Otan se sont approchées de près de la Russie qui se sent de plus en plus coincée, acculée au mur, ce qui risque de déboucher sur une catastrophe, et les Européens seraient les premiers à "payer les pots cassés", prévient le journaliste danois Jens Jørgen Nielsen dans son article pour Arbejderen

    "Aujourd'hui, une grande guerre en Europe semble bien plus probable qu'à l'issue de la Seconde Guerre mondiale", constate M.Nielsen. 

    Et d'avertir qu'au cours de cette nouvelle guerre mondiale sur le territoire de l'Union européenne, l'arme nucléaire ne manquerait certes pas d'être utilisée. 

    "Et le prix n'en sera sans doute pas payé par les Etats-Unis lointains, mais par les pays baltes, la Pologne ou la Scandinavie", suppose l'auteur. 

    Selon ce dernier, "la marche sur la Russie" dans laquelle les pays européens se sont laissé entraîner pour que les Etats-Unis puissent satisfaire leurs ambitions risque d'amener à des conséquences bel et bien catastrophiques. 

    "Pas étonnant que les Allemands aient refusé d'envoyer leurs soldats dans les pays baltes. Il se peut que les Européens aient déjà oublié, mais les Russes se rappellent toujours bien que les armées de l'Allemagne nazie avaient emprunté justement cet itinéraire avant d'exterminer jusqu'à 27 millions d'humains", relève le journaliste. 

    Il se demande comment donc les Européens ont permis de les atteler à une charrue conduite par les seules Américains qui ne poursuivent que leurs propres intérêts partout dans le monde.

    Lire aussi:

    Aux USA, une nouvelle initiative antirusse sur les rails
    Les USA jurent n'avoir jamais mené une politique antirusse
    Un journaliste US dénonce la propagande antirusse du New York Times
    Tags:
    journalisme, intérêts nationaux, marche, Arbejderen, OTAN, Jens Jørgen Nielsen, Scandinavie, pays baltes, Danemark, Europe, Pologne, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik