Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel

    Merkel plaide pour la création d'une zone économique commune avec la Russie

    © REUTERS/ Max Rossi
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (332)
    37111042370

    Angela Merkel s'est prononcée pour la mise en place d'une zone économique commune avec la Russie.

    La chancelière allemande propose de créer une zone économique commune avec la Russie de Lisbonne à Vladivostok, a annoncé le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

    "Je me prononce pour un rapprochement progressif de la Russie avec l'espace économique européen afin que nous ayons une zone économique unique de Lisbonne à Vladivostok", a déclaré Mme Merkel.

    Elle a dans le même temps réaffirmé son intention de "lever immédiatement les sanctions contre la Russie" dès que Moscou aura rempli ses engagements dans le cadre des accords de Minsk. La chancelière a pourtant souligné que "vu le comportement de la Russie en Ukraine", l'Union européenne ne pouvait pas manquer à ses principes.

    Mme Merkel, comme de nombreux autres représentants occidentaux, accuse la Russie de soutenir les insurgés du Donbass et d'être impliquée dans le conflit en Ukraine. Moscou a à plusieurs reprises rejeté cette accusation.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a maintes fois souligné que la Russie n'était pas partie des accords de Minsk conclus en septembre 2014 et que son influence sur les belligérants était très limitée.

    L'application des accords de Minsk piétine actuellement par la faute de l'Ukraine qui refuse notamment d'amender sa constitution pour accorder un statut spécial au Donbass et d'appliquer d'autres dispositions de ces accords. En réalité, Kiev ne veut respecter que les chapitres qui lui plaisent tout en ignorant ceux qu'il juge gênants.

    Le président de la République populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a rappelé à cette occasion que les "accords de Minsk n'étaient pas un menu de restaurant dans lequel vous pouvez choisir les plats qui vous plaisent".

    Moscou a à plusieurs reprises reproché à Paris et Berlin de ne pas faire pression sur l'Ukraine qui manque depuis longtemps à ses engagements. Or, l'Allemagne et la France, membres du "format Normandie", restent sourdes à ces reproches et insistent sur un respect unilatéral des accords.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (332)

    Lire aussi:

    Les sanctions antirusses et 2 autres exigences pour que Belgrade adhère à l'UE
    Atténuer les sanctions antirusses pour sauver l'UE, la nouvelle stratégie de l’Allemagne
    Sanctions antirusses: Merkel appelle les hommes d'affaires à la "patience"
    Tags:
    zone économique commune, accords de Minsk, Frankfurter Allgemeine Zeitung, ministère russe des Affaires étrangères, Union européenne (UE), Alexandre Zakhartchenko, Angela Merkel, Lisbonne, Vladivostok, Moscou, Kiev, Donbass, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    • Dolinduz
      Mais qu'elle se taise cette vieille hyène ! Qu'elle dégage... elle nous pollue, elle n'est plus crédible sur aucun sujet, marre de la voir ! !
    • avatar
      insolent
      C'est dans les vieux plat que l'on fait la meilleure soupe, Merkel est l'exception qui confirme la règle.
    • avatar
      gl2005
      Comme les russes ne sont pas dupes, hormis les russes francs maçons qui collaborent, l'Allemagne va avoir un sérieux problème quant à savoir comment récupérer le marché russe.
      Je ne peux pas dire que tous ces clowns m'amusent car c'est c'est un sujet sérieux qui porte préjudice aux humains, mais qu'ils soient heureux que l'Ours russe soit très, très, vraiment très patient. Je rends hommage à la direction russe qui sait attendre patiemment que l'Europe sorte dégrisée du vin US, et recouvre ses esprits. Et là, vraiment, félicitation à la Russie moderne.
    • avatar
      b.tartaren réponse àUgo(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Ugo, Non elle n'a pas changé, les USA lui demandent de gagner du temps, ceci n'est que manipulation, que veut dire une ZONE ECONOMIQUE POUR MERKEL ? La Russie fait partie de l'Europe, ses frontières sont en EUROPE, mais contrairement à cette europe de technocrates ripoux, il faut une EUROPE DE NATIONS avec des personnes élus dans chaque NATION et non pas des personnages qui fonctionnent à la valise de dollars IDEM d'ailleurs pour l'OTAN qui a fait son temps.
    • avatar
      Candide
      Rendez-vous à cette adresse : www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/06/une-petite-info-passee-inapercue-sur-l-ukraine.html
      et vous comprendrez que la Russie, par son assistance en conseil au Donbass, a créé un conflit gelé qui empêche l'Ukraine de devenir membre de l'OTAN; parce que l'OTAN interdit toute candidature de pays en conflit gelé. Il est donc intéressant pour les Russes de maintenir ce statut quo en Ukraine puisque pendant ce temps-là Poutine s'assure que l'OTAN ne se trouve pas officiellement à sa porte ukrainienne. Lorsqu'on comprend ce qui est dévoilé dans cet article que je vous propose de lire, on saisit plus justement l'importance des propositions de Merkel, à savoir : cessez d'aider le Donbass en retirant vos conseillers et vous serez récompensés par une ouverture économique franche sur l'UE, en taisant bien que si les Russes acceptent ce marchandage, l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN se fera aussitôt puisque débarrassé de facto du statut de pays en conflit gelé.
    • avatar
      CocoChannel
      Le délire ça doit être contagieux de Washington à Berlin en tout cas.
      La finalité de cette non-déclaration ??????
      Demain elle clamera qu'il faut décréter d'autres sanctions.
      Quant aux Accords de Minsk, toutes les obligations reviennent à Kiev. Moscou n'a rien à faire, encore un mensonge.
      Lisbonne/Vladivostk, ce sont des propos de Poutine, qui reprenait ceux de de Gaulle, en le citant "de l'Atlantique à l'Oural".
      La vieille Stasi-nazie n'a rien à faire entre ces deux authentiques patriotes.
      Raouste, schnell !
    • avatar
      nocturn_01
      Gesticulations. Hollandouille a dû la contaminer. Ça sent le fin de règne des deux cotés du Rhin : les coups de pied au cul se préparent.
    • avatar
      grandloup74
      Auciune crédibilité pour une rombière qui traite avec le pays terroriste nomme turquie ! Rombière soumise aux intérêts des u.s.israel !
    • OAK
      Qu'elle commence par lever les sanctions, ce sera un premier pas vers cette union économique.
    • Marketing electorial Madame Merkel ?
    • avatar
      b.tartar
      Les Nations d'EUROPE sont malades de vous MERKEL, vous avez fait de l'ALLEMAGNE la 5 em colonne des USA dans cette europe soumise aux USA.
    • avatar
      yannis.parios
      Il n'y a pas pire hypocrite que Merkel qui parle d'une zone commune d'échange avec la Russie aujourd'hui et DEMAIN ELLE TIRERA A BOULETS ROUGES SUR POUTINE ET LA RUSSIE. Il faut qu'elle soit très vite remplacée en Allemagne.
    • Victor De Gaulle
      On est au delà du retournement de veste. La on peut parler de retournement de préservatif...
    • Dolinduz
      Ah non, là elle trouve que c'est beurk ^^
      image.noelshack.com/fichiers/2016/22/1465113616-merkel-b.png
    • avatar
      Sans dents
      Merkel comme Hitler a déjà reconquis toute l'Europe de l'Est et r^ve comme Hitler conquérir la Russie.
      Le mafieux Milliardaire Poutine qui ne rêve que de retouver son fauteuil au G8 capitaliste mafieux est prêt à vendre la Russie pour cela.
    • frontovik73
      La girouette ne sait plus ou donner de la tête .
    • avatar
      Parousnik
      Et pourquoi la Russie ne sanctionnerait elle pas l'Europe ? Puisque visiblement la Russie se porte bien malgré les sanctions...qu'elle claque la porte de cette Europe vassalisée. Et puis Merkel continue à mentir...comme les autres serviteurs des parasites dorés...
    • avatar
      Parousniken réponse àSans dents(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Sans dents, faut arrêter de picoler camarade...
    • avatar
      tamaustenen réponse àSans dents(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Sans dents, L'avantage des mensonges est que leurs propriétaires finissent toujours par être incohérent ce qui les pèrcent à jour tout seul : Merkel n'a pas de raison de vouloir conquérir une Russie que selon vous M. Poutin serait prêt à vendre.
    • avatar
      nchab38
      Et bien , il est temps qu'elle se réveille , et que l'Europe tout entière se réveille ,
      qu'ils arrêtent de se faire dicté ce qu'ils ont à faire par les Américains ,
      notre avenir proche ne peut être que la Russie , il serait temps qu'il y pense !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)