Ecoutez Radio Sputnik
    Plage vide

    Les Turcs immergent un avion en mer Egée pour booster le tourisme

    © Flickr/ Bermi Ferrer
    International
    URL courte
    172453119

    La fréquentation touristique en Turquie baisse, les touristes, surtout les Russes, boudent ce pays, mettant à mal la santé économique turque. Aussi, Ankara ne cesse-t-il de chercher des moyens pour stimuler le tourisme.

     

    Afin de soutenir le secteur touristique "sinistré" et attirer les amateurs de plongée sous-marine, un ancien avion de ligne A300 a été immergé en mer Egée, au large de la station balnéaire de Kusadası, en Turquie, rapporte la presse locale. 

    Acheté pour 93.000 dollars par les autorités municipales, cet appareil de 54 mètres de long est aujourd'hui le plus grand récif artificiel du pays.

    Grâce à cette attraction, le gouvernement espère attirer jusqu'à 250.000 touristes supplémentaires, aussi bien turcs qu'étrangers, qui voudront plonger à la découverte de l'avion. 

    ​Mais on dirait que c'est à un autre avion que devrait penser la Turquie si elle songe à rétablir le flux touristique…

    Selon le ministère turc de la Culture et du Tourisme, seulement 1,75 million de touristes ont visité le pays en avril, ce qui est 28% moins qu'à la même époque de l'année dernière. Le flot de touristes russes a sans doute enregistré la réduction la plus drastique, soit de 150.000 à 31.000 personnes. Pourtant, les Russes étaient les premiers clients des stations balnéaires turques. 

    L'absence de plus en plus évidente des touristes russes en Turquie est liée à la crise dans les relations entre Moscou et Ankara, alors que d'autres, notamment les Allemands, renoncent de plus en plus souvent aux vacances dans les stations balnéaires turques, vu la situation sécuritaire problématique.

    Le 24 novembre dernier, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique (Daech) en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou le dément formellement, tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait en territoire syrien.

    Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. Dans les jours suivant la destruction de l'avion, la Russie a adopté des sanctions économiques à l'encontre de la Turquie.

    Lire aussi:

    L'industrie du tourisme turque écope des tensions Moscou-Ankara
    Disculpation du meurtrier présumé du pilote du Su-24 russe abattu en Turquie
    Su-24: Poutine n'exclut pas que la Turquie ait voulu "lécher les Américains à un endroit"
    Tags:
    station balnéaire, relations, plongée, mer, crise, destruction, tourisme, avions, Airbus A300, ministère turc de la Culture et du Tourisme, Etat islamique, Vladimir Poutine, Kusadası, mer Egée, Ankara, Turquie, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik