Ecoutez Radio Sputnik
    Des marins chinois

    Les militaires chinois veulent échanger des informations avec la France

    © Sputnik . Vitaly Ankov
    International
    URL courte
    3120

    La Chine espère procéder à un échange d'informations avec la France dans la lutte contre le terrorisme, a annoncé le chef d'état-major adjoint de l'Armée populaire chinoise, l'amiral Sun Jianguo.

    Selon l'agence Chine nouvelle, l'amiral a rencontré samedi le secrétaire général français de la défense et de la sécurité nationale Louis Gautier en marge du 15e Dialogue de Shangri-La. Cette conférence consacrée à la défense et à la sécurité en Asie-Pacifique s'est déroulée du 3 au 5 juin à l'hôtel Shangri-La de Singapour.

    "J'estime que la lutte contre le terrorisme relève en premier lieu de la guerre de l'information. La Chine espère procéder à des échanges réguliers d'informations avec la France en matière de lutte contre le terrorisme", a indiqué Sun Jianguo cité par Chine nouvelle. L'amiral a également souligné que Pékin avait exprimé sa solidarité avec la France après les attentats de novembre dernier à Paris.

    Louis Gautier a accepté l'initiative chinoise, mais a souligné que Paris et Pékin avaient un grand potentiel de coopération dans d'autres domaines, dont le maintien de la sécurité en mer et dans les airs.

    Selon les autorités chinoises, le groupe terroriste Mouvement islamique du Turkestan oriental (MITO) opère dans la Région autonome ouïgoure du Xinjiang. Pékin accuse le MITO d'entretenir des liens avec des organisations terroristes internationales, notamment avec Al-Qaïda. D'après les médias chinois, le Mouvement islamique recrute des habitants locaux de confession musulmane et les envoie dans des camps d'entraînement mis en place par des extrémistes en Syrie et en Irak.

    Plusieurs attentats ont été perpétrés en Chine ces dernières années. Le 1er mars 2014, huit terroristes armées ont attaqué des passagers à la gare ferroviaire de Kunming, tuant 29 personnes et en blessant plus de 130 autres. En mai 2015, deux voitures ont foncé sur un marché public d'Urumqi, dans la province du Xinjiang. Les assaillants qui se trouvaient à bord de ces véhicules ont lancé des explosifs dans la foule, faisant 39 morts et 94 blessés.

    Lire aussi:

    Terrorisme: Moscou ouvert à la coopération avec Tbilissi et Washington
    La Chine soutient la lutte de la Russie contre le terrorisme
    La Chine menacée d'une nouvelle vague de terrorisme
    Tags:
    Xinhua, lutte antiterroriste, informations, échanges, coopération, Louis Gautier, Sun Jianguo, Singapour, France, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik