Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires polonais prennent part aux exercices de l'Otan (juin 2015)

    La Pologne accueille les plus importants exercices de l'Otan depuis 1989

    © AP Photo / Alik Keplicz
    International
    URL courte
    5338

    La cérémonie d'ouverture des manœuvres militaires Anaconda 2016 aura lieu à Varsovie lundi 6 juin.

    La partie principale des exercices impliquant des avions, des navires ainsi que 31.000 militaires de 18 Etats membres de l'Otan et de cinq pays faisant partie du programme Partenariat pour la paix (PPP) se déroulera du 7 au 17 juin.

    Au total, 3.000 véhicules militaires, 105 avions et hélicoptères et 12 navires de guerre prendront part aux exercices.

    Les manœuvres Anaconda ont lieu tous les deux ans depuis 2006. Cette année, les exercices simulent une opération de défense conjointe dans les conditions de menaces dites hybrides.

    Auparavant, le ministère polonais de la Défense a déclaré que les exercices Anaconda 2016 revêtaient un "caractère défensif".

    Fin mai, le chef du Bureau polonais de sécurité nationale Pawel Soloch a déclaré que son pays chercherait à renforcer davantage la présence militaire otanienne sur le flanc oriental de l'Alliance en vue de se protéger contre des "menaces conventionnelles" telles qu’une guerre ou une agression.

    Auparavant, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a annoncé que des "décisions capitales" seraient prises lors du sommet de l'Alliance des 8 et 9 juillet à Varsovie pour réagir à la nouvelle donne en matière de sécurité, compte tenu notamment des "démarches agressives" de la part de la Russie.

    Lire aussi:

    Face à la "menace russe", l'Otan augmente son budget de défense
    La Russie réagira à la nouvelle configuration de l'Otan
    L'Otan mène un exercice "top secret" en Europe
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Tags:
    guerre hybride, présence militaire, exercices militaires, Anaconda 2016, Partenariat pour la paix (PPP), OTAN, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik