Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Sergueï Lavrov: Moscou promet de ne pas attaquer l'Otan

    © Sputnik . Vladimir Sergueev
    International
    URL courte
    132662
    S'abonner

    La Russie n'attaquera jamais un pays de l'Otan, tous les politiques responsables le comprennent, affirme lundi 6 juin le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "Nous n'avons aucun projet de ce genre. Je pense que les responsables de l'Otan le savent parfaitement mais ils se servent de la situation pour déployer plus de matériel et de bataillons comme garantie que les Etats-Unis continueront de garder un œil sur toute cette clairière", a indiqué le chef de la diplomatie russe.

    M.Lavrov a également souligné que Moscou qualifiait "la poursuite de l'expansion de l'alliance vers l'est" de menace principale.

    "Notre attitude envers l'expansion de l'Otan et l'expansion du soi-disant programme de partenariat de l'Otan avec le déploiement d'infrastructure militaire à nos frontières n'a pas changé (…). Nous ne considérons pas comme une menace la seule existence de l'Otan mais la manière dont l'alliance militaire fonctionne dans la pratique", a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

    Selon lui, "les analystes sérieux ne doute pas que l'alliance a maintenant sauté sur l'occasion créée par le coup d'Etat en Ukraine pour donner un nouveau sens à son existence".

    Les responsables de l'Otan ont à maintes reprises expliqué l'expansion de l'alliance en Europe orientale par une soi-disant "menace russe", dont l'existence est fermement démentie par Moscou. De plus, le commandement otanien a récemment déclaré vouloir déployer ses bataillons internationaux dans les pays baltes.

    Ainsi, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a annoncé que des "décisions capitales" seraient prises lors du sommet de l'alliance programmé pour les 8 et 9 juillet à Varsovie pour réagir à la nouvelle donne en matière de sécurité, compte tenu notamment des "démarches agressives" de la part de la Russie.

    Moscou réitère régulièrement qu'il n'est pas intéressé par une escalade de la tension mais est prêt à riposter à des actions de l'Alliance atlantique.

    Lire aussi:

    La Pologne accueille les plus importants exercices de l'Otan depuis 1989
    A Varsovie, l’OTAN prépare-t-elle une crise des missiles de Cuba à l’envers?
    Planquez-vous! L'Otan attaque la Botnie
    Face à la "menace russe", l'Otan augmente son budget de défense
    La Suède se rapproche de l'Otan pour effrayer la Russie
    Tags:
    menaces, agression russe, OTAN, Jens Stoltenberg, Sergueï Lavrov, Varsovie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik