Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    En Syrie, les hostilités continuent malgré le Ramadan

    © AFP 2019 Sameer Al-Doumy
    International
    URL courte
    6315

    Malgré le début du mois saint de Ramadan, les combats n’ont pas perdu en intensité en Syrie. Les "prédicateurs" saoudiens persuadent les islamistes de ne pas interrompre des combats.

    Malgré le début du mois saint du Ramadan, les terroristes continuent de pilonner les positions des forces gouvernementales et des milices kurdes, ainsi que des quartiers résidentiels dans la province d'Alep, a déclaré un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. 

    Selon l'information du centre, le nombre de victimes au sein de la population civile augmente. Cette nuit, le  quartier Makani al-Duwairi a essuyé des tirs nourris de la part des combattants du mouvement Jaysh al-Islam qui ont utilisé des lance-roquettes multiples, l'artillerie, des mortiers et des canons antiaériens.

    Les observateurs espéraient qu'après le début du Ramadan, les parties en conflit interrompraient les hostilités. Cependant, de nombreux "prédicateurs" arrivés en Syrie d'Arabie saoudite ont convaincu les islamistes radicaux de ne pas cesser les combats. Selon certaines sources, les djihadistes envisagent de perpétrer une série d'attentats malgré les célébrations. 

    Ces derniers jours, la province d'Alep s'est retrouvée au centre des hostilités. Samedi dernier, le groupe Front al-Nosra a lancé une offensive contre des milices kurdes, dimanche, les djihadistes ont tenté de s'emparer de la localité d'Al-Hamr. L'armée gouvernementale a réussi à repousser l'attaque après quoi les islamistes se sont mis à bombarder des quartiers civils.


    Lire aussi:

    Syrie: les terroristes autorisés à continuer le massacre pendant le Ramadan
    La Défense russe dément les frappes sur un marché en Syrie
    Le Royaume-Uni participe aux opérations terrestres en Syrie
    Les sauveteurs ont extrait une petite fille des débris en Syrie
    Tags:
    prédicateurs, attentat, ramadan, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Front al-Nosra, Alep, Arabie Saoudite, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik