Ecoutez Radio Sputnik
    Anders Fogh Rasmussen

    Rasmussen nommé secrétaire général de l'Otan après un accord avec Ankara et les USA?

    © AP Photo / Virginia Mayo
    International
    URL courte
    6338

    La nomination de l'ancien premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen secrétaire général de l'Otan en 2009 n'a pas été anodine et a été précédée par un accord secret avec la Turquie et les Etats-Unis.

    En 2009, Wikileaks a rendu publics de multiples documents confidentiels révélant qu'un accord secret entre Copenhague et Ankara, approuvé par le président américain Barack Obama, avait assuré que le gouvernement turc soutiendrait l'ancien premier ministre danois dans sa voie vers le poste de secrétaire général de l'Otan, en échange de clore la chaîne kurde Roj TV fonctionnant au Danemark, a signalé le fondateur de la plateforme Julian Assange lors du forum médiatique international à Moscou.

    "Un accord secret a été conclu entre la Turquie, M. Obama et le premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen de sorte qu'il puisse devenir secrétaire générale de l'Otan en échange de la fermeture de la chaîne Roj TV", a affirmé mardi M. Assange par vidéoconférence depuis l'ambassade d'Equateur à Londres.

    En 2012, la chaîne de télévision kurde Roj TV, fonctionnant au Danemark et diffusant des émissions en Turquie, a été accusée d'être liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qualifié de groupe terroriste par Ankara. Ainsi, la chaîne a écopé une amende de 900.000 dollars et a été obligée de changer de fournisseur satellite.

    Le forum "Nouvelle époque du journalisme: adieu au mainstream" a démarré à Moscou lundi 6 juin. Des experts des médias de 30 pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, la Chine, l'Egypte, l'Arménie ont participé au forum qui s'est tenu dans l'agence Rossiya Segodnya.

    Des experts russes et étrangers se sont réunis pour discuter des tendances actuelles dans les médias et des traits caractéristiques de l'époque dite post-mainstream pour tenter de pénétrer la dynamique de son développement.

    Lire aussi:

    Ex-commandant de l'Otan: "J'ai toujours eu l'impression qu'Ankara soutenait l'EI"
    Quand les grands médias parlent des événements en Syrie… qui n’ont jamais eu lieu
    "Les médias, une arme géopolitique dans les mains de l'Occident"
    Les médias mainstream perdent-ils leur pouvoir?
    Turquie: licenciements massifs dans les médias d'opposition
    Tags:
    accord, Forum "Nouvelle ère du journalisme: adieu aux grands médias internationaux", OTAN, Anders Fogh Rasmussen, Julian Assange, États-Unis, Ankara, Londres, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik