International
URL courte
28011
S'abonner

Les combattants du groupe terroriste Daech qui occupent la ville irakienne de Falloujah empêchent les habitants de la quitter et les utilisent comme boucliers humains.

C’est l'envoyé spécial du président américain auprès de la coalition antidjihadiste Brett McGurk qui a fait cette annonce via son compte Twitter. 

Selon lui, environ 16.000 habitants sont parvenus à quitter la ville en dépit des menaces de mort brandies par les terroristes. 

L'émissaire du président américain a ajouté que les forces irakiennes continuaient de reprendre aux djihadistes des quartiers de Falloujah, y découvrant constamment de nouveaux charniers. 

Falloujah est situé à l'ouest de Bagdad. Cette ville, peuplée de 350.000 habitants avant la guerre, est tombée entre les mains de l’Etat islamique en 2014. 

Fin mai, les militaires irakiens ont lancé une offensive visant la libération de Falloujah. De nombreuses localités ont déjà été reprises aux djihadistes. En outre, Hadji Hamza, chef de la cellule locale de Daech, a été éliminé. 

Avant le début de l'assaut, l'armée a appelé les habitants à quitter la ville. Ceux qui ne pouvaient pas le faire ont été exhortés à se tenir à l'écart des groupes djihadistes et à hisser des drapeaux blancs pour signaler leur position. 

 

Lire aussi:

Irak: la prise de Falloujah bouclée d'ici une semaine
L'armée irakienne entre à Falloujah contrôlée par Daech
Bataille de Falloujah: 47 localités libérées par l'armée irakienne
Premier ministre irakien: la libération de Falloujah est proche
Tags:
djihadisme, bouclier humain, coalition anti-Daech, Etat islamique, Brett McGurk, Falloujah
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook