Ecoutez Radio Sputnik
    Sous-marin HMS Triumph de Royal Navy

    God Save the Queen: des sous-marins russes sillonnent la mer du Nord

    © AP Photo / Ben Sutton, Royal Navy, ho
    International
    URL courte
    851222

    La Royal Navy britannique sonne l'alarme et vante sa vigilance suite à la détection, quelque part en mer du Nord, d’un sous-marin russe. Le ministère russe de la Défense perplexe, mais dit bravo!

    La chaîne de télévision Sky News annonce en fanfare qu'une frégate britannique a détecté et escorte actuellement un sous-marin russe en mer du Nord. 

    "La localisation du sous-marin est le résultat d'un effort conjoint avec les alliés et son observation est une procédure de routine pour la Royal Navy", triomphe le commandant de la frégate Daniel Thomas. 

    "Cela montre que notre marine reste vigilante dans les eaux internationales et territoriales pour assurer la sécurité de la Grande-Bretagne et nous protéger contre les menaces potentielles",  poursuit de glorifier le secrétaire à la Défense Michael Fallon. 

    Précédemment, il avait déclaré qu'il était nécessaire d'augmenter les dépenses de l'Otan à la défense. Selon lui, chaque membre de l'Alliance devait assigner à ses fins 2% de son PIB, taux observé par seulement cinq pays: les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Pologne, la Grèce et l'Estonie. 

    Sur ces entrefaites, le ministère russe de la Défense a publié un communiqué de presse. 

    "Le ministère de la Défense a été surpris d'apprendre que pour repérer un sous-marin naviguant en surface et à petite vitesse, qui plus est accompagné par un remorqueur, il fallait les efforts conjoints de la marine britannique et des alliés de l'Otan",  a déclaré son service de presse.  

    Le communiqué précise  que des navires marchands de différents pays allant à contre-bord ou dans la même direction ont traditionnellement salué les marins russes plusieurs jours durant dans les mers de Barents, de Norvège et du Nord. 

    "Aussi aurait-il été étrange si la Royal Navy et les alliés de l'Otan n'avaient pas détecté le sous-marin", conclut le service de presse. 

    L'information des médias sur la détection par la marine britannique et otanaise du sous-marin russe Stary Oskol effectuant le trajet depuis une base de la Flotte du Nord à destination de la Flotte de la mer Noire a rendu perplexe le ministère russe de la Défense. 


    Lire aussi:

    "Ah, c'était nous en fait": 5 mois après, la Royal Navy blanchit le sous-marin russe
    Les nouveaux destroyers britanniques inexploitables sous les tropiques?
    Un sous-marin britannique retrouvé en Italie 73 ans après sa disparition
    Tags:
    escorte, détection, B-262 Stary Oskol (sous-marin diesel-électrique), OTAN, Michael Fallon, mer du Nord, mer de Norvège, mer de Barents, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik