International
URL courte
20513
S'abonner

Malgré que la fonction du président autrichien soit principalement honorifique, le candidat d'extrême droite n'en a pas moins causé toute une surprise en perdant, face à son concurrent vert, par une marge étroite. Maintenant, son parti conteste les résultats en Cour constitutionnelle.

Le Parti de la Liberté d'Autriche (FPO) d’extrême droite, dont le candidat a perdu par une marge étroite, a l’intention de contester officiellement les résultats de l'élection présidentielle qui ont eu lieu en mai, rapportent les responsables juridiques ce mercredi.

La FPO dénonce de nombreuses irrégularités lors des élections du 22 mai, notamment en ce qui concerne les votes par procuration, a déclaré Christian Neuwirth, le porte-parole de la Cour constitutionnelle autrichienne.

"La Cour constitutionnelle a reçu la contestation de Heinz-Christian Strache (président du Parti de la liberté d'Autriche, ndlr)" a annoncé M. Neuwirth sur Twitter, sans plus de détails. L’agence de nouvelles APA a déclaré que le FPO a envoyé un document de 150 pages.

Le candidat du FPO Norbert Hoffer était en tête après la fermeture des bureaux de vote. Toutefois, à l'issue du décompte des bulletins de vote par correspondance, il s’est avéré que l’ancien politicien du Parti Vert, Alexander Van der Bellen, a obtenu environ 30.000 votes de plus, ce qui le met en avance.

Selon les résultats finaux, Van der Bellen a récolté 50,3% des voix, contre 49,7% pour son rival, Norbert Hoffer.

Suite à la contestation judiciaire, il est probable que les autorités autrichiennes se prononceront pour un recomptage, au moins partiel, des résultats de la présidentielle, ce qui pourrait mener éventuellement à la victoire du candidat d’extrême droite.

Bien que le poste de président soit essentiellement honorifique en Autriche, M. Hofer aurait été le premier chef du pays de l’UE d'extrême droite. Les gouvernements à travers le continent ont poussé un soupir de soulagement après sa défaite. 

Lire aussi:

L'Autriche renforce sa frontière avec l'Italie contre les migrants
L'Autriche cherche des "liens normaux" avec Moscou via le pétrole et la musique
L'Autriche s'octroie le droit de fermer la porte aux migrants
Et le prochain président de l'Autriche est...
Tags:
résultats, vote, élection présidentielle, extrême-droite, parti d'extrême droite, Union européenne (UE), Parti de la liberté d'Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ), Norbert Hoffer, Alexander Van der Bellen, Heinz-Christian Strache, Vienne (Autriche), Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook