Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux russe et allemand

    L'Allemagne est imprudente si elle fait de la Russie un ennemi

    © REUTERS / Hannibal Hanschke
    International
    URL courte
    39600
    S'abonner

    La dernière mouture du Livre blanc sur la sécurité allemande traite la Russie d'adversaire. Wolfgang Gehrcke, débuté du Bundestag, explique à Sputnik pourquoi il s'oppose au nouveau ton résolument hostile de Berlin envers Moscou.

    Le gouvernement allemand a, pour la première fois depuis 2006, préparé une nouvelle édition de son Livre blanc sur la sécurité nationale. Rédigé par le ministère de la Défense, le document de 80 pages a connu des modifications de taille par rapport au Livre blanc précédent. Moscou y est dorénavant considéré comme un "adversaire" et non comme un "partenaire", parce que la Russie "fait disparaître la ligne séparant la guerre et la paix".

    Wolfgang Gehrcke, l'un des dirigeantes du parti Die Linke (gauche allemande) au Bundestag (parlement allemand), affirme, dans un entretien à Sputnik, que cette tendance est fondamentalement imprudente.

    "Donc, des mesures qui soutiennent la paix peuvent être qualifiées de militantes, alors que ce qui contribue à la guerre peut être déguisé en fins pacifiques. C'est imprudent, irresponsable et nous nous y opposerons au Bundestag", a déclaré M.Gehrcke.

    Selon le parlementaire, la majorité des députés du Bundestag est convaincue qu'il n'y aurait pas de sécurité en Europe sans la Russie. Moscou est un partenaire et un garant important de la stabilité en Europe.

    "Je veux que le parlement mène une politique constructive à l'égard de la Russie. Il est grand temps de mettre un terme à la guerre froide", a-t-il lancé.

    Le député allemand se demande pourquoi il est impossible d'assurer l'équilibre social et la sécurité collective en Europe avec la Russie?

    "Une de nos demandes au gouvernement fédéral est la suivante: ne faites pas de la Russie notre ennemi! Mais le gouvernement fédéral fait beaucoup de choses que la Russie prend pour de la provocation. Ni les Russes, ni les Allemands ne veulent la guerre. Par conséquent, on a besoin d'une autre politique", a souligné M.Gehrcke.

    "A mon avis, le gouvernement fédéral doit renoncer à la préparation des livres blancs. Je veux que le gouvernement fédéral se mette enfin à examiner les propositions sur le désarmement. En outre, il convient de penser au refus de participer à des manœuvres militaires en Pologne. Qui ces exercices comprenant 30.000 personnes visent-ils donc? Là encore, ils visent la Russie", poursuit le parlementaire allemand.

    Le Livre blanc devrait être soumis à l'approbation du gouvernement avant les vacances d'été.

    Selon ce document, l'Allemagne fait face à dix menaces, dont le terrorisme international, le nationalisme radical et les risques d'épidémies provoquées par l'augmentation du nombre d'habitants.

    Moscou a à son tour souhaité que le gouvernement allemand évalue les pour et les contre, avant de qualifier la Russie d'ennemi dans son Livre blanc sur la sécurité nationale.

    Lire aussi:

    Merkel plaide pour la création d'une zone économique commune avec la Russie
    Allemagne, Russie: livre blanc, tableau noir
    L'alliance Russie-Allemagne, un cauchemar pour l'Europe
    Allemagne: les milieux d'affaires rêvent de renouer avec la Russie
    Tags:
    sécurité, ennemis, Die Linke, Wolfgang Gehrcke, Europe, Russie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik