International
URL courte
1210
S'abonner

Le Japon a repéré jeudi matin la présence d'un navire de la marine chinoise près d'îles disputées, ce qui a conduit les autorités nippones à convoquer l'ambassadeur de Chine pour protester.

Le Japon est déterminé à protéger son territoire des menaces extérieures, a déclaré le secrétaire général du Cabinet Yoshihide Suga évoquant l'apparition d'un navire chinois près des îles Senkaku (Iles Diaoyu en chinois) au cours d'un point presse.

"Les îles Senkaku sont un territoire japonais au regard de l'histoire et conformément au droit international. Nous, le gouvernement, sommes déterminés à protéger notre territoire", a souligné M.Suga.

Selon le ministère japonais des Affaires étrangères, aux alentours de 00h50 (15h50 heure de Paris), un bateau de la marine chinoise a été repéré à quelques encablures des eaux territoriales des îles Senkaku. Il s'agissait d'une frégate de classe Jiangkai de 3.963 tonnes. C'est le destroyer japonais Setogiri qui a signalé la présence du bâtiment chinois, a précisé le ministère de la Défense.

Dans ce contexte, le ministère japonais des Affaires étrangères  a convoqué l'ambassadeur chinois Cheng Yonghua. Le vice-ministre des Affaires étrangères Akitaka Saiki a déclaré que le Japon exprimait "ses vives inquiétudes, tout en exigeant le départ immédiat du navire".

Le bateau a quitté la zone vers 03h10 jeudi (18h10 heure de Paris). D'après l'agence de presse Kyodo, citant une source anonyme, M.Cheng a assuré que le vaisseau était en droit de naviguer dans ces eaux.

Les relations sino-japonaises se sont détériorées en septembre 2012 lorsque Tokyo a acheté à un propriétaire privé trois des cinq îles de l'archipel Senkaku (Diaoyu), considérées par Pékin comme faisant historiquement partie de la Chine.

L'intérêt de ces îles est avant tout économique. En plus de ressources halieutiques, leur environnement sous-marin pourrait recéler d'importants gisements d'hydrocarbures. Elles présentent également un intérêt stratégique pour la marine chinoise et américaine.

A partir de 1971, la question de la souveraineté des îles Senkaku s'est transformée en conflit territorial non armé entre la République populaire de Chine, la République de Chine (Taïwan) et le Japon qui revendiquent tous les trois l'archipel. 

Lire aussi:

Un avion militaire chinois a atterri sur une île disputée
Japon: des millions d'euros pour réaménager une île au sud de Tokyo
Des "Maldives chinoises" en mer de Chine méridionale?
Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami - vidéos
Tags:
îles contestées, navires, Îles Senkaku (Diaoyutai), Chine, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook