Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Moscou salue la résolution du Sénat sur les sanctions antirusses

    © Sputnik . Sergey Piatakov
    International
    URL courte
    74582

    Le document a été adopté par 302 voix des sénateurs contre 16.

    Le Kremlin a salué l'adoption par le Sénat français d'une résolution appelant à alléger les sanctions imposées à l'encontre de la Russie sur fond de crise ukrainienne.

    "Lorsque les législateurs expriment un tel point de vue, cela doit être salué", a déclaré le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

    Dans le même temps, il a souligné qu'au niveau européen "aucun mouvement officiel" vers la levée des sanctions visant Moscou ne peut être constaté.

    Mercredi soir, la chambre haute de l'Assemblée nationale française a voté une résolution appelant l'Union européenne à alléger progressivement le régime de sanctions décrété à l'encontre de Moscou pour son implication présumée dans le conflit dans le sud-est de l'Ukraine. Au total, 302 sénateurs se sont prononcés en faveur du document, alors que 16 ont voté contre.

    La prolongation des sanctions antirusses devra être évoquée dans le cadre du sommet européen programmé pour les 28 et 29 juin prochain. Plusieurs Etats membres de l'UE, dont l'Italie, la Grèce et la Hongrie, se sont auparavant déclarés prêts à plaider pour un adoucissement des sanctions.

    Pourtant, le président du Conseil européen Donald Tusk s'exprimant en marge du récent sommet du G7 au Japon a déclaré que la politique de l'UE à l'égard de la Russie resterait inchangée.

    Lire aussi:

    L'Occident prêt à contourner Merkel pour affaiblir les sanctions?
    Levée des contre-sanctions russes? C’est donnant-donnant!
    Résolution sur la levée des sanctions antirusses: "Un signe très fort"
    Tags:
    réaction, résolution, crise en Ukraine, sanctions, Kremlin, Sénat français, Assemblée nationale française, Union européenne (UE), Dmitri Peskov, Donbass, France, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik