International
URL courte
60610
S'abonner

Des mesures de sécurité renforcées seront impératives dans la capitale ukrainienne afin d’assurer la sécurité lors de la gay pride suite aux menaces de "bain de sang" proférées par des nationalistes.

Lors de la marche LGBT (Marche des fiertés) qui défilera à Kiev le 12 juin, chaque participant sera escorté par quatre agents des forces de l'ordre, a déclaré le conseiller du ministre ukrainien de l'Intérieur, Zorian Chkiriak à la télévision ukrainienne.

Selon lui, 6.000 policiers et soldats de la Garde nationale seront mobilisés pour assurer l'ordre public le jour de la marche LGBT, ce qui permettra d'éviter toute provocation de la part des opposants à cet événement. 

Le 7 juin, les policiers avaient annoncé lors d'une conférence de presse à Kiev qu'ils refusaient d'obéir à "des ordres au caractère criminel" et d'assurer la sécurité des militants LGBT. Et d'ajouter que la tenue d'une telle action serait de toute évidence mal perçue par la société ukrainienne.

Le jour-même, des habitants de la capitale ukrainienne ont signé une pétition exigeant que la marche soit interdite.

Fin mai, Artiom Skoropadski, dirigeant de l'organisation extrémiste ukrainienne Pravy sector (Secteur droit) a déclaré que les militants nationalistes empêcheraient la tenue de la gay pride et a promis un "bain de sang" à ses participants. Une autre organisation radicale, l’Union panukrainienne des anciens combattants, a de son côté exhorté les agents des forces de l'ordre "à respecter la morale et les valeurs chrétiennes, à sauvegarder l'ordre public et à ne pas affronter les patriotes".

Il est à noter que parmi les forces de l'ordre ukrainiennes, nombreux sont ceux qui ne partagent pas les valeurs européennes de tolérance et pourraient être taxés d’homophobie.     

Mercredi, les organisateurs de la gay pride, prévue pour dimanche prochain, ont prévenu les participants de la nécessité de se présenter à la marche en caleçon et en chaussures de course. Il a en outre été conseillé de porter des vêtements fermés sans slogans, ni inscriptions d'aucune sorte.


Lire aussi:

Plus de 8.000 Ukrainiens se prononcent contre la Gay Pride à Kiev
Ukraine: faute de défilé en Crimée, Kiev se contentera de la Gay Pride (Rogozine)
La Gay Pride au Monténégro accompagnée d’incidents
Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Tags:
Marche des fiertés, gay pride, LGBT, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook