International
URL courte
4321
S'abonner

Profitant du régime de cessez-le-feu instauré en Syrie, les djihadistes du Front al-Nosra ont pilonné la ville d'Alep au mortier, tuant un enfant et blessant plusieurs adultes.

Les djihadistes du Front al-Nosra ont pilonné au mortier le village de Handrat et le quartier de Cheikh Maksoud à Alep, faisant une victime, un enfant, et blessant huit autres personnes, annonce un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

"Cette nuit, les djihadistes du Front al-Nosra ont ouvert le feu au mortier sur le village de Handrat et le quartier de Cheikh Maksoud. Les tirs ont causé la mort d'un enfant et blessé huit civils, endommageant cinq maisons d'habitations", a indiqué le porte-parole.

Selon lui, profitant du régime de cessez-le-feu et de la proximité des régions contrôlées par la prétendue "opposition modérée", les djihadistes avaient regroupé leur contingent, refait le plein de munitions et relancé les combats.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

Lire aussi:

Le Front al-Nosra déclenche une offensive contre Alep
Les terroristes du Front al-Nosra poursuivent le pilonnage d’Alep
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Tags:
djihadisme, Front al-Nosra, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook