International
URL courte
Menace terroriste en Europe (341)
10313
S'abonner

Un Français arrêté par les forces ukrainiennes de sécurité à la frontière entre l'Ukraine et la Pologne est soupçonné d’avoir préparé des attentats devant être perpétrés pendant l'Euro 2016 en France.

Des experts du Parquet général français se rendront prochainement en Ukraine pour participer à une enquête sur une possible préparation d'attentats lors de l'Euro 2016 en France, a annoncé le chef du Service de sécurité de l'Ukraine (SBU) Vassili Gritsak.

"Prochainement, des experts du Parquet général français viendront nous voir. Le 7 juin, nous avons reçu une demande d'assistance juridique (au Français arrêté en Ukraine, ndlr). Ils veulent prendre connaissance des documents de l'enquête et participer à son déroulement. Cela leur permettra de s'assurer que l'on ne plaisante pas, car avec ce genre de choses, on ne plaisante jamais", a indiqué le chef du SBU.

Lundi, le SBU a annoncé l'arrestation à la frontière entre l'Ukraine et la Pologne d'un Français qui pouvait planifier des attentats à la veille de l'Euro-16 en France. Les policiers ont découvert dans sa voiture trois lance-grenades, plus de 100 kilogrammes d'explosifs, des détonateurs et plusieurs Kalachnikov. Le Français a été arrêté sur trois chefs d'accusation, à savoir contrebande, attentat terroriste et trafic illicite d'armes.

Selon le Service de sécurité de l'Ukraine, l'accusé préparait une série de 15 attentats. Toutefois, selon les autorités françaises, le Français était lié à un réseau de contrebandiers d'armes et non plus aux terroristes.

Dossier:
Menace terroriste en Europe (341)

Lire aussi:

Euro 2016: le chef du renseignement allemand rassure son monde face à la menace terroriste
Des mathématiciens connaissent le vainqueur de l'Euro 2016
Autorités françaises: aucune information sur des attentats visant l’Euro 2016
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Tags:
risques d'attentats, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), Vassili Gritsak, Pologne, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook