International
URL courte
42716
S'abonner

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a écourté sa visite aux Etats-Unis suite aux divergences portant sur la cérémonie d'adieu à Mohamed Ali.

Le numéro un tirc Recep Tayyip Erdogan n'a pas assisté aux obsèques de la légende de la boxe Mohamed Ali qui est décédé le 3 juin dernier à Phoenix (Arizona) à l'âge de 74 ans.

Selon Hurriyet Daily News, l'homme fort de Turquie a particulièrement été vexé par le fait que les organisateurs de la cérémonie, qui s'est tenue à Louisville (Kentucky), la ville natale de Mohamed Ali, lui ont refusé de déposer sur le cercueil du boxeur un morceau de la Kiswa, étoffe noire ornée de versets coraniques qui recouvre la Kaaba à La Mecque.

La Kaaba est une construction cubique érigée au centre de la grande mosquée de La Mecque.

D'autres sources affirment que le dirigeant turc a décidé de ne pas se rendre aux obsèques faute d'avoir été autorisé à lire un extrait du Coran lors de la cérémonie.

Par ailleurs, un conflit aurait éclaté en marge des funérailles entre les gardes du corps du président turc et les agents de sécurité du président américain.

La cérémonie d'hommage s'est tenue vendredi en présence des milliers de personnes et de nombreuses personnalités dont l'ancien président américain Bill Clin­ton, l'acteur Will Smith qui avait incarné Mohamed Ali dans le film Ali de 2001, ainsi que les célèbres boxeurs Lennox Lewis et Mike Tyson.

 

Lire aussi:

Des internautes turcs lancent la quête du diplôme d'Erdogan
Un camarade de fac d'Erdogan: "Je ne sais pas s'il a obtenu son diplôme"
Erdogan "s'attaque à l'ensemble du parlement", Bundestag promet une "riposte adéquate"
Tags:
Mohamed Ali (boxeur), départ, obsèques, visite, Recep Tayyip Erdogan, La Mecque, Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook