International
URL courte
46535
S'abonner

À peine libérée, Nadejda Savtchenko a fait une entrée brutale dans la politique ukrainienne. Affirmant maintenant que "le peuple ukrainien mérite un meilleur gouvernement", elle appelle d'urgence à organiser des élections. D’ailleurs, le poste présidentiel, lui aussi, semble intéresser la pilote.

Pleine d'ambitions, la pilote militaire Nadejda Savtchenko, graciée il y a deux semaines par le président russe, fustige le gouvernement actuel de son pays et n'exclut pas sa candidature au poste de président pour sauver la situation.

"Le peuple ukrainien mérite un meilleur gouvernement que celui d'aujourd'hui", a-t-elle déclaré dans une interview accordée à l'agence AP, ajoutant qu'il était nécessaire d'organiser des élections anticipées afin de faire entrer de nouveaux visages au gouvernement.

Le gouvernement actuel n'a pas répondu aux attentes du peuple, a souligné Mme Savtchenko.

Une fois de plus, Mme Savtchenko s'est dit prête à assumer les fonctions présidentielles dans son pays.

"Je suis prête à devenir présidente du peuple ukrainien, si celui-ci arrête de vendre et de dévoyer son suffrage", a annoncé la pilote à Reuters.

Selon elle, cela pourrait arriver à la prochaine élection présidentielle. Mais Mme Savtchenko ne compte pas griller les étapes, estimant qu'elle doit d'abord se sentir "suffisamment qualifiée" et être soutenue par le peuple.

En mars dernier, la justice russe avait condamné Nadejda Savtchenko à 22 ans de prison ferme pour complicité dans le meurtre des journalistes russes Igor Korneliouk et Anton Volochine. Fin mai, le président russe Vladimir Poutine a gracié l'intéressée à la demande des parents des victimes.

Lire aussi:

L'Onu demande à l'Ukraine de désarmer Pravyi sektor
Euro 2016: des experts français en Ukraine pour enquêter sur des attentats potentiels
L'Ukraine évalue ses pertes liées aux sanctions russes
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Tags:
gouvernement, élection présidentielle, élections, Nadejda Savtchenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook