Ecoutez Radio Sputnik
    Hans-Joachim Seppelt

    ARD admet qu'elle ne croit pas aux déclarations sur le dopage en Russie

    © Sputnik . Elena Sobol
    International
    URL courte
    65637

    Les propos sur le dopage en Russie dans la série de films diffusés sur la chaîne allemande ARD ne correspondent pas à la réalité, selon les représentants de la chaîne.

    Les représentants du journaliste allemand Hans-Joachim Seppelt et de la chaîne de télévision allemande ARD ont déclaré devant le tribunal Basmanny de Moscou que les propos sur le dopage en Russie dans le film "Dopage confidentiel: comment la Russie fabrique ses vainqueurs" créé par M.Seppelt, ne correspondaient pas à la réalité.

    "M.Seppelt a déclaré qu'il avait créé le film non pour discréditer quelqu'un mais pour attirer l'attention sur le problème, pour qu'on comprenne enfin ce qui se passe en Russie", a déclaré le juriste sportif Artem Patsev cité par l'agence R-Sport.

    Selon lui, la partie russe s'attendait à ce que M.Seppelt présente des preuves de ce qu'il avait montré dans son film mais il n'a fait qu'admettre que les faits montrés dans la série ne correspondaient pas à la réalité. De plus, les représentants de Seppelt et d'ARD ont ajouté qu'ils n'avaient pas vérifié les informations sur la situation dans l'athlétisme en Russie mentionnées dans le film.

    "Les juges n'avaient alors pas d'autre choix que d'accepter la plainte. Il n'y avait pas d'appel, car après un tel aveu il n'avait pas de sens", a conclu M.Patsev.

    Le 16 décembre 2015, le Tribunal Basmanny de Moscou a accepté la plainte de la Fédération russe d'athlétisme visant à protéger sa réputation envers les auteurs du film "Dopage confidentiel: comment la Russie fabrique ses vainqueurs".

    La chaîne de télévision allemande ARD a projeté ce film documentaire en deux parties les 3 et 7 décembre 2014, accusant la Russie de doper ses athlètes. Suite à la sortie du film, l'Agence mondiale anti-dopage (AMA) a mené une enquête. En novembre 2015, elle a à son tour accusé les athlètes russes. L'IAAF (Association internationale des fédérations d'athlétisme) a alors disqualifié l'équipe russe des compétitions organisées sous son égide, notamment les Jeux olympiques 2016 à Rio. La décision finale sur l'admission de l'équipe russe aux JO sera prise le 17 juin.

    Le journaliste Hans-Joachim "Hajo" Seppelt est connu pour sa conduite agressive envers ses collègues. Récemment, il a agressé une équipe de tournage du groupe médiatique russe VGTRK à laquelle il avait accordé un entretien. Irrité par les questions de ses collègues russes, il a arraché le micro des mains de la journaliste, a poussé l'opérateur hors de la pièce et a menacé d'appeler la police et de briser la caméra. Pendant une demi-heure, il a poursuivi l'équipe de tournage russe dans la rue sans jamais leur rendre le micro.

    Lire aussi:

    Le meldonium: un médicament qualifié de dopage à l'initiative des USA
    Polémique sur le dopage: le meldonium capable d’améliorer les performances?
    "Il ne faut pas politiser le scandale de dopage"
    Le médecin qui accusait la Russie de dopage est passé par l’hôpital psychiatrique
    Tags:
    dopage, Dopage confidentiel: comment la Russie fabrique ses vainqueurs, Hans-Joachim Seppelt, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik