Ecoutez Radio Sputnik
    Parlement allemand

    Suite aux menaces d’Ankara, 11 députés allemands sous protection policière

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)
    7174

    Après plusieurs menaces émises par Ankara à l'encontre des députés du Bundestag d'origine turque ayant voté en faveur de la résolution reconnaissant le génocide arménien, les autorités allemandes sont forcées de prendre des mesures adéquates afin de garantir leur sécurité.

    Les députés du Bundestag d'origine turque, qui avaient soutenu la résolution visant à reconnaître le génocide de la population arménienne dans l'Empire ottoman, ont été placés sous protection policière après avoir reçu des menaces de mort, rapporte le quotidien Frankfurter Allgemeine.

    "Les menaces à l'encontre de parlementaires d'origine turque sont inacceptables. Nous allons évidemment ajuster les mesures de sécurité si nécessaire", a déclaré le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière, soulignant qu'il y a plus de 3,5 millions de personnes d'origine turque en Allemagne, dont la majorité sont de "bons voisins et constituent une partie importante de la société allemande".

    Auparavant, le ministère allemand des Affaires étrangères avait discrètement conseillé à ces parlementaires de ne pas se rendre en Turquie, expliquant cette recommandation par la difficulté à garantir leur sécurité.

    Selon certains médias allemands, plusieurs députés allemands ont déjà renoncé à se rendre en mission ou en vacances en Turquie. L'un d'entre eux a même demandé à ses parents résidant en Turquie de déménager dans un autre pays.

    Dossier:
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)

    Lire aussi:

    Berlin déconseille à ses parlementaires de se rendre en Turquie
    Reconnaissance du génocide arménien: des députés allemands menacés de mort
    Tags:
    menaces, protection, police, génocide arménien, Bundestag, Thomas de Maizière, Ankara, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik