International
URL courte
4212
S'abonner

L'agence britannique de relations publiques Portland Communications a pour la première fois placé la Russie dans le top-30 des pays sur le plan du "soft power".

La liste classe les pays en fonction de leur capacité à attirer l'attention du reste du monde et à influencer les affaires internationales par des moyens non-contraignants.

Selon le journal russe Kommersant, qui a contacté les auteurs du classement avant sa publication officielle, la Russie y occupe la 27ème position sur fond de détente du conflit dans le Donbass ukrainien et de succès enregistrés par les forces russes dans la lutte contre le groupe terroriste Daech en Syrie.

La première place dans la liste revient aux Etats-Unis. Aux côtés des USA, le podium est complété par l'Allemagne et la Japon.

Le classement est basé sur plusieurs critères, dont l'efficacité de gestion, le climat d'affaires, l'éducation et l'implication des pays dans la résolution des problèmes globaux. Dans le même temps, l'agence prend en considération des sondages concernant la perception des pays, qui embrassent des domaines aussi divers que la culture et la politique étrangère en passant par la cuisine nationale et l'hospitalité.

En 2015, la Russie figurait dans le top-50 du classement établi par Portland Communications.

Lire aussi:

Soft power russe : Relire d’abord Tchakhotine…
La Russie doit utiliser le soft power pour lutter contre le terrorisme (fonctionnaire)
Diplomatie: la Russie mise sur le "soft power" (Lavrov)
Tags:
soft power, lutte antiterroriste, crise en Ukraine, classement, Portland Communications, Japon, Allemagne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook