International
URL courte
19315100
S'abonner

Le procureur de Marseille décide de mettre en garde à vue tous les interpellés, y compris les femmes et les chauffeurs, a déclaré Alexandre Chpryguine sur son compte Twitter, où il enchaîne les messages sur les contrôles de mardi.

"La situation a été clarifiée. Dans un premier temps, le chef de la gendarmerie nous a libérés mais le procureur de Marseille a décidé d'arrêter TOUT LE MONDE, Y COMPRIS LES FEMMES ET LES CHAUFFEURS!"

"Cette décision du procureur a été prise dans le contexte de la dégradation rapide de l'état de santé de la victime anglaise. Son cerveau a cessé de fonctionner. De fait, prochainement, la mort du supporter anglais, ayant souffert dans les affrontements à Marseille, sera annoncée", a précisé M. Chpryguine.

Les supporters russes étaient en partance en autocar pour Lille, où leur équipe doit affronter celle de Slovaquie mercredi après-midi.

"Nous avons des indices suffisamment précis sur la participation d'au moins un certain nombre d'entre eux aux aux violences inacceptables" survenues à Marseille en marge d'Angleterre-Russie, avait commenté à la mi-journée Adolphe Colrat, préfet du département des Alpes-Maritimes.

Des supporters russes contrôlés mardi dans le département des Alpes-Maritimes, à une heure et demie de Marseille, vont être reconduits à la frontière, car ils sont soupçonnés de présenter une menace à l'ordre public après les incidents survenus samedi en marge du match Angleterre-Russie à Marseille, a indiqué par ailleurs la préfecture.

Six supporters britanniques ont écopé de peines de prison et de deux ans d'interdiction du territoire français à la suite des incidents à Marseille.

Lire aussi:

Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
L’interpellation d’une commerçante refusant de porter un masque au marché fait polémique - vidéo
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook