Ecoutez Radio Sputnik
    Clinton en léger recul dans les intentions de vote après la tuerie d'Orlando

    Clinton en léger recul dans les intentions de vote après la tuerie d'Orlando

    © AFP 2019 Laura Buckman
    International
    URL courte
    16203
    S'abonner

    Suite à l'attentat d'Orlando, le milliardaire américain Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle, développe davantage sa rhétorique antimusulmane.

    L'avance d'Hillary Clinton sur Donald Trump dans les intentions de vote pour la présidentielle américaine du 8 novembre s'est légèrement réduite depuis la semaine dernière, selon le premier sondage Reuters/Ipsos publié après la tuerie d'Orlando.

    Le candidat républicain a réitéré depuis sa proposition d'interdire provisoirement aux musulmans l'accès au territoire américain et a reproché à Barack Obama de ne pas faire le nécessaire contre "le terrorisme islamiste radical", tandis que sa rivale démocrate a mis en garde contre les amalgames.

    Le sondage, réalisé de vendredi à mardi, crédite l'ex-secrétaire d'Etat de 11,6 points d'avance sur l'homme d'affaires new-yorkais, alors qu'elle en comptait 13 cinq jours plus tôt. 33% des sondés sont prêts à voter pour le candidat républicain, tandis que 44,6% se prononcent en faveur de la démocrate (22,4% s'abstiennent).

    Trump et Clinton
    © AP Photo / Nati Harnik
    La fusillade qui a éclaté dans la nuit du 11 au 12 juin dans le night-club gay Pulse d'Orlando, en Floride, a fait 49 morts et 53 blessés. La police a tué le tireur, Omar Seddique Mateen, lors d'un échange de tirs au bout d'une confrontation de trois heures. Selon le FBI, M.Mateen a appelé le numéro d'urgence 911 avant la fusillade pour déclarer qu'il soutenait le groupe terroriste Etat islamique (Daech). L’Etat islamique a revendiqué la fusillade, même si l'enquête doute que l'attaque ait été effectivement coordonnée avec les dirigeants du groupe. Le président américain Barack Obama a qualifié la fusillade d'attentat terroriste.

    M.Trump a commenté l'attaque avec ferveur. Selon le milliardaire, le président actuel, le démocrate Barack Obama, doit reconnaître la gravité de la menace que représente le terrorisme islamique pour les Etats-Unis ou démissionner.  

    "Le président a-t-il l'intention de prononcer enfin les mots +terrorisme islamiste radical+? Sinon, il doit immédiatement démissionner dans le déshonneur", a déclaré Donald Trump sur Twitter.


    Lire aussi:

    Clinton: Refusez de voter Trump et recevez… un autocollant
    Les Chinois voient Trump et Clinton partout… même aux toilettes!
    Hillary Clinton envoie paître Donald Trump et fait le buzz
    Meryl Streep aime Hillary Clinton au point... de jouer Trump
    Tags:
    recul, sondage, Etat islamique, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik