Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau iranien

    L'Iran menace les USA de brûler l'accord nucléaire

    © REUTERS / Heinz-Peter Bader
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2016) (17)
    27783

    Le guide suprême de l'Iran Ali Khameneï a déclaré qu'en cas de violation de l'accord nucléaire par le prochain président des Etats-Unis, l'Iran allait brûler le document. La menace vise-t-elle concrètement Donald Trump?

    En présence de hauts responsables militaires, le guide suprême de la République d'Iran a exprimé catégoriquement sa détermination d'annuler l'accord si les Etats-Unis s'aventuraient à le violer dans le futur, signale l'agence de presse iranienne IRINN.

    "Nous respectons le Plan d'action conjoint. Mais si quelque autre partie le viole, ce qu'ont menacé de faire les candidats à la présidentielle américaine, nous allons tout simplement brûler le document", a fustigé M. Khameneï.

    "Il y a une partie importante de ses obligations que Washington n'a pas encore honorée, tandis que nous avons fait tout ce que nous pouvions. En particulier, nous avons fixé l'enrichissement de l'uranium au niveau de 20% et avons démantelé la zone active des réacteurs nucléaires Fordo et Arak", a souligné le guide suprême.

    La déclaration d'Ali Khameneï vise directement le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump, a estimé l'expert Emad Abshenass dans un entretien à Sputnik.

    "Ce n'est pas un secret que les Etats-Unis n'ont pratiquement pas rempli leurs obligations dans le cadre du Plan d'action conjoint. Et entre-temps, les autres membres du groupe 5+1 font tout en leur possible pour mener à bien l'accord. Les Etats-Unis, par habitude, non seulement ne se hâtent pas à accomplir leurs obligations mais violent par ailleurs l'accord", a souligné M.Abshenass.

    Ali Khameneï avait prévenu à plusieurs reprises qu'il ne fallait pas faire confiance aux Américains. Mais cette fois, la plupart des politiques iraniens ont supposé qu'il était peut-être possible le faire et ont préparé un terreau favorable à la conclusion et à la promotion de l'accord.

    Et voilà le résultat. Aujourd'hui, on voit que les Etats-Unis ne remplissent pas leurs promesses, mais font aussi obstacle à la réalisation du Plan d'action conjoint, concrètement, en matière de dégel et de restitution des actifs iraniens.

    "Si les conditions ne sont pas remplies tel que prévu, quel est le sens de signer l'accord pour l'Iran? Et si, en pratique, l'exigence de l'Iran n'est pas réalisée, ce soi-disant plan d'action conjoint n'existe pas pour lui", a résumé l'expert. "Si les Américains ne remplissent pas leurs obligations, l'accord n'a pas de valeur".

    En Iran, tous comprennent que les discours pompeux de Trump ne visent que l'audience américaine. Or, en cas de nécessité, l'Iran aurait matière à répondre, comme le guide suprême a pertinemment fait remarquer.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2016) (17)

    Lire aussi:

    L'Iran va saisir la justice internationale contre les USA
    La Russie et l'Iran échangent les technologies de production de médicaments
    L'Iran signe des contrats pétroliers avec trois pays européens
    L'ayatollah Jannati, futur Guide suprême de l'Iran?
    Tags:
    obligations, accord, nucléaire, Donald Trump, ayatollah Ali Khamenei, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik