International
URL courte
41418
S'abonner

La destruction en octobre 2015 de l'avion de ligne russe A321 a été organisée par le groupe terroriste Ansar Baït al-Maqdis affilié à Daech, a affirmé le directeur de la CIA John Brennan.

Les boîtes noires de l'Airbus A321 qui s'est écrasé dans le Sinaï suite à l'attentat terroriste
© Sputnik . Ministère russe des Situations d'urgence
Selon M.Brennan, des membres du groupe, qui opère dans la péninsule du Sinaï en Egypte, sont parvenus à faire passer un engin explosif à bord de l'avion avant de le détruire. Le ministère égyptien des Affaires étrangères a refusé de commenter ces déclarations, évoquant l'enquête en cours.

Auparavant, les services de sécurités égyptiens ont indiqué que le groupe Ansar Baït al-Maqdis se trouvait derrière la plupart des attaques terroristes perpétrées au Sinaï.

L'Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Kogalymavia (Metrojet) effectuant la liaison Charm el-Cheikh – Saint-Pétersbourg s'est écrasé dans le nord du Sinaï. Tous les 217 passagers de l'avion, ainsi que sept membres de l'équipage, ont trouvé la mort dans le crash. Il s'agit de la pire catastrophe aérienne de l'histoire de la Russie.

La branche égyptienne de Daech a par la suite revendiqué la destruction de l'avion affirmant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie. La Russie a suspendu tous les vols à destination et en provenance de l'Egypte.

Fin février dernier, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a reconnu qu'un attentat terroriste avait été à l'origine de la catastrophe de l'A321 russe dans le Sinaï.

Lire aussi:

Le FSB a identifié le type d’explosif utilisé à bord de l'A321
Médias: l'EI publie une photo de la bombe qui aurait détruit l'A321
La Russie appelle tous les pays à l'aider à trouver les auteurs du crash de l'A321
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Tags:
attentat, terrorisme, crash d'avion, djihadisme, Airbus A321, Ansar Baït al-Maqdis, Kogalymavia (Metrojet), CIA, Etat islamique, John Brennan, Abdel Fattah al-Sissi, Egypte, Sinaï, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook