Ecoutez Radio Sputnik
    La police turque sur la place Taksim à Istanbul (archives)

    La police d'Istanbul disperse avec du gaz lacrymogène un rassemblement LGBT

    © AFP 2017 OZAN KOSE
    International
    URL courte
    21990202

    Les policiers d'Istanbul ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser un rassemblement organisé par la la communauté LGBT de la capitale turque.

    La police anti-émeutes turque a dispersé dimanche la manifestation LGBT (lesbiennes, gays, bi-sexuels et transsexuels) au centre d'Istanbul baptisée "Trans Pride". 

    ​Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc, rapporte l'AFP.Au moins deux manifestants ont été interpellés, selon les médias turcs.

    ​Réunis près de la place Taksim, les manifestants ont d'abord déployé un drapeau aux couleurs arc-en-ciel LGBT, puis l'un d'eux a souhaité lire un communiqué aux journalistes rassemblés sur les lieux.

    Plusieurs centaines de policiers ont assiégé les abords de la place pour empêcher la manifestation en plein jeûne du Ramadan.

    La manifestation "Trans pride" s'est tenue à Istanbul dans le cadre de la semaine LGBT en Turquie. Les autorités de la capitale ont annoncé vendredi avoir interdit la gay pride qui devait avoir lieu le 26 juin dans la ville, afin de "préserver la sécurité et l'ordre public".

    Peu avant l'intervention policière, une dizaine de manifestants anti-gay qui ont fait irruption près de la place Taksim ont été arrêtés par les forces de sécurité, d'après l'AFP. "Nous sommes des Ottomans, nous ne voulons pas de ces gens ici!", a scandé l'un d'eux.

    La traditionnelle "marche des fiertés" d'Istanbul a eu lieu à 12 reprises sans incidents ces dernières années, des milliers de personnes y prenant part pour défendre les droits des minorités LGBT, devenant la plus importante du genre dans un pays musulman du Moyen-Orient.

    Les autorités ont interdit tous les rassemblements sur la place Taksim, qui sont systématiquement dispersés par la force.

    Lire aussi:

    Istanbul : la police a dispersé une manifestation avec des gaz lacrymogènes
    L'avis de recherche du diplôme d'Erdogan toujours en cours...
    Des internautes turcs lancent la quête du diplôme d'Erdogan
    Erdogan compromet les chances de la Turquie d'adhérer à l'UE
    Tags:
    balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes, LGBT, police, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik