International
URL courte
74183
S'abonner

Gaz lacrymogène, matraques et balles en caoutchouc… En plein Ramadan, la police turque a dispersé une marche organisée par des transgenres.

Plusieurs centaines de policiers ont assiégé dimanche les abords de la place Taksim pour empêcher une cinquantaine de personnes réunies sous le drapeau arc-en-ciel de manifester en plein jeûne du Ramadan.

Peu avant l'intervention policière, une dizaine de manifestants ont déployé un drapeau LGBT, puis l'un d'entre eux a souhaité lire un communiqué aux journalistes rassemblés sur les lieux.

Les autorités ont prévenu la semaine dernière qu'elles interdiraient l'organisation de manifestations transgenres et homosexuelles. Selon eux, les mesures ont été prises par "crainte des incidents avec les ultranationalistes".

La "gay pride", organisée chaque année à Istanbul, est la plus importante du monde musulman. Elle devait s'élancer de la place Taksim le 26 juin avant que les autorités de la ville ne décident de l'interdire pour des raisons "d'ordre public". Elle attire chaque année des dizaines de milliers de personnes.

Lire aussi:

Erdogan compromet les chances de la Turquie d'adhérer à l'UE
Le poignard de Kadhafi de 9 M EUR refait surface en Turquie
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
gay pride, manifestation, police, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook