Ecoutez Radio Sputnik
    Terroristes et ADM : le cocktail mortel qui inquiète l’Onu

    Terroristes et ADM : le cocktail mortel qui inquiète l’Onu

    © AFP 2018 Philipp Guelland
    International
    URL courte
    817

    L'Organisation des nations unies est plus que jamais préoccupée par la dissémination des armes biologiques, nucléaires et chimiques.

    Le président de la 70ème session de l'Assemblée générale des Nations unies Mogens Lykketoft a soulevé la question du danger que représenterait la possession par les terroristes d'armes de destruction massive (ADM).  

    "Les attaques terroristes créent d’énormes destructions ainsi que des souffrances partout dans le monde. Dans  ce contexte, le possible accès des terroristes aux armes nucléaires ou aux substances chimiques et biologiques dangereuses causent une grave préoccupation", a déclaré Mogens Lykketoft lors de son intervention au siège de l'Onu.

    Le président de la 70ème session de l'Assemblée générale des Nations unies a également ajouté que "le risque lié à l’apparition d’armes nucléaires, chimiques et biologiques sur le marché noir était élevé".

    Outre cela, comme les groupes terroristes sont souvent bien financés, disposent d'énormes ressources militaires et contrôlent de vastes territoires, il ne faut en aucun cas sous-estimer ces dangers, selon Mogens Lykketoft.

    Pour le moment, environ 90% des pays membres de l'Onu ont d'ores et déjà présenté leurs rapports sur les mesures visant à empêcher les terroristes d'accéder aux armes de destruction massive. 

    Le 28 avril 2004, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 1540 (2004) en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations unies, dans laquelle il affirmait que la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques et de leurs vecteurs constituait une menace pour la paix et la sécurité internationales et décidait que les Etats devaient entre autres s’abstenir d’apporter un appui, quelle qu’en soit la forme, à des acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, de se procurer, de fabriquer, de posséder, de transporter, de transférer ou d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs.


    Lire aussi:

    Obama appelé à rencontrer les survivants d'Hiroshima
    OIAC: Daech fabriquerait des armes chimiques
    De nouvelles bombes nucléaires US en Europe: Moscou tire la sonnette d'alarme
    Tags:
    non-prolifération des armes nucléaires, terrorisme, armes chimiques, armes nucléaires, armes biologiques, armes de destruction massive, Assemblée générale des Nations unies, ONU, Mogens Lykketoft
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik