International
URL courte
10242
S'abonner

La justice égyptienne a annulé la décision du gouvernement du pays de céder à l'Arabie saoudite deux îles en mer Rouge.

Pendant la visite du roi saoudien Salmane en avril, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait annoncé qu'il avait l'intention de transmettre à Riyad les îles de Sanafir et de Tiran, qui font l'objet d'un litige entre les deux pays depuis plusieurs années.

Cette décision a suscité des critiques en Egypte, plusieurs grandes manifestations se sont déroulées en mai. Pendant les protestations, la police a dû disperser les manifestants avec du gaz lacrymogène, plusieurs dizaines d'entre eux ont été arrêtés, rapporte la BBC.

Comme le rappelle Associated Press, les critiques soupçonnaient le gouvernement égyptien de vouloir indemniser l'Arabie saoudite en lui offrant des morceaux de son territoire.

Les îles de Sanafir et de Tiran se situent au sud du golfe d'Aqaba. Dans les années 1950, l'Arabie saoudite avait placé les îles sous administration égyptienne.

Pendant les conflits de 1956 et de 1982 les îles sont passées sous le contrôle d'Israël, mais ont été ensuite rendues à l'Egypte. Des militaires égyptiens et des casques bleus internationaux y sont déployés depuis 1982.

Les îles ont une valeur en raison de leur emplacement stratégique. En particulier Israël utilise le détroit de Tiran pour sortir en mer Rouge.

 

Lire aussi:

Egypte: 152 peines de prison pour avoir manifesté contre le pouvoir
Manifestations en Egypte: la police lance des gaz lacrymogènes
Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Tags:
îles, justice, mer Rouge, Arabie Saoudite, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook