Ecoutez Radio Sputnik
    Bourse

    Brexit: la livre plonge, les Bourses prises de panique

    © REUTERS / Issei Kato
    International
    URL courte
    16332

    La livre britannique qui tombe au plus bas depuis 1985, le yen qui s'envole, les Bourses qui s'effondrent: les marchés financiers en Asie étaient assommés vendredi à l'annonce d'une victoire du Brexit.

    Le scénario tant redouté par les marchés, celui d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, s'est confirmé au fil des heures, plongeant les investisseurs dans la panique.

    Après s'être envolée au-dessus de 1,50 dollar au moment de la fermeture des bureaux de vote, la livre sterling est tombée d'abord sous 1,45 dollar, puis 1,40 dollar, et a poursuivi sa folle descente à des niveaux inédits depuis 1985, jusqu'à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10% sur la journée. Elle baissait aussi face à l'euro qui s'élevait jusqu'à 81,96 pence, contre 76,02 quelques heures plus tôt.

    Parallèlement et avant même que l'annonce soit officielle, le yen, valeur refuge, flambait: le dollar chutait à 99,04 yens, du jamais vu depuis novembre 2013, contre 106,84 yens auparavant, et l'euro à 109,60 yens, contre 122,01 yens.

    "Avec l'ouverture des marchés européens, la pression sur la livre risque de s'accentuer. Je n'avais pas vu un tel chaos depuis longtemps. Les cambistes ne peuvent s'empêcher de vendre jusqu'à ce que les autorités disent stop, c'est-à-dire interviennent sur les marchés", a réagi Yosuke Hosokawa, responsable des changes chez Sumitomo Mitsui Trust Bank.

    Une débâcle se profilait sur le Vieux Continent, Londres se préparant à une chute de 7%. "Le message est fort et clair pour les marchés financiers, et la manière dont les autorités vont réagir dans les prochaines heures sera probablement déterminante pour la suite", a affirmé Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.    

    Lire aussi:

    Juncker propose de ne pas rappeler le Royaume-Uni dans l'UE en cas de Brexit
    L'Union européenne, grande gagnante en cas de Brexit?
    Toyota plaide contre le Brexit, pour l'accès au marché européen
    Tags:
    bourse, livre sterling, euro, Asie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik