Ecoutez Radio Sputnik
    Le président américain Barack Obama

    Immigration: coup d'arrêt pour la politique de Barack Obama

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    7213

    La Cour suprême des Etats-Unis a infligé un camouflet à Barack Obama, en bloquant la réforme visant à régulariser la situation de plusieurs millions d'étrangers résidant dans le pays.

    Quatre juges ont voté en faveur du document, tandis que quatre autres se sont prononcés contre. Il s'agit d'une situation unique dans l'histoire de la Cour suprême US, due à l'absence du neuvième juge après la mort d'Antonin Scalia en février dernier. La nomination de Merrick Garland à sa place est toujours bloquée par le Sénat.

    Le rejet du document constitue un revers assez dur pour le président Obama qui a déjà déclaré que la décision de la Cour "non seulement faisait reculer encore plus notre système d'immigration en panne, mais éloignait aussi le pays que nous aspirons à être".

    Le dirigeant US a également justifié sa politique en rappelant qu'historiquement les Etats-Unis étaient une "nation d'immigrants".

    Au total, 11 millions d'étrangers vivant en situation irrégulière aux Etats-Unis. A son arrivée au pouvoir en 2009, Barack Obama a fait de ce dossier une priorité.

    Depuis lors, 26 Etats pour la plupart républicains ont refusé d'appliquer les décrets présidentiels qui prévoyaient notamment d’accorder des permis de travail à des millions de migrants, dont une grande partie originaire du Mexique.

    Lire aussi:

    Que va faire Barack Obama après sa présidence?
    Obama reconnaît les failles de la démocratie américaine
    Mandat Obama: plus d'ingérence, moins de résultats?
    Tags:
    régularisation, juges, réformes, immigration clandestine, immigration, Cour suprême des Etats-Unis, Sénat des États-Unis, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik